Care by Volvo, service qui se démarque ou LLD déguisée ?

Par Nicolas Plumet | Le vendredi 29 septembre 2017

Certains constructeurs se sont déjà positionnés sur les nouvelles tendances de mobilité et de consommation collaborative. C’est maintenant au tour de Volvo qui est l’auteur d’un service original d’abonnement appelé « Care by Volvo » accompagnant la commercialisation de son nouveau XC40.

Le service Care by Volvo

A première vue, le nom pourrait faire penser à un service après-vente haut de gamme mais la réalité est toute autre : il s’agit d’un abonnement sans apport avec des mensualités pré-négociées, identiques sur tout le territoire et donc sans mauvaise surprise pour le consommateur. C’est d’ailleurs le but poursuivi par Volvo qui annonce ce système comme un moyen de rendre « la possession d’une voiture aussi transparente, simple et naturelle que celle d’un téléphone portable ». Cet abonnement est un package regroupant tout un panel de services liés au véhicule en plus de la location de celui-ci : livraison, entretien, assurance, prêt d’un modèle de taille supérieure en cas de besoin et pour une courte période, service de livraison des achats dans le coffre de la voiture en cas d’absence au domicile… Ces services digitaux seront dépendants de la disponibilité géographique des fournisseurs de ces services.

 

 

Cette offre est complétée de services annexes comme le lavage et le plein du véhicule. L’envoi d’une clé électronique permettant de déverrouiller et démarrer le véhicule via un smartphone est également disponible sur l’application, Volvo étant un précurseur sur ce type de service (Volvo, premier constructeur à proposer une voiture sans clé). Pour le moment, ce service a été lancé dans 8 pays pilotes qui servent de phase de test pour son développement futur, à savoir : Suède, Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Italie, Norvège, Pologne et États-Unis. Care by Volvo ne sera pas disponible en France avant l’année prochaine selon le service média de la marque. Il y a en effet beaucoup d’éléments à prendre en compte pour le développement d’un tel service, entre autre, le réseau de concessionnaires qui délivrera les services digitaux mis en avant par le constructeur suédois et notamment les organismes financiers qui seront les partenaires de Volvo pour toutes les démarches d’assurance. Ainsi, Care by Volvo n’est disponible qu’avec le XC40 mais tend à se développer pour les autres modèles de la gamme.

 

 

On peut se poser la question du coût d’un tel service au regard de la promesse de Volvo de prendre en charge tous les éléments constitutifs d’une location traditionnelle avec en supplément, un éventail de services digitaux innovants. Les seuls détails concernant les prix que nous avons pu relever sont ceux du Royaume-Uni. L’adhésion au service Care by Volvo semble être un engagement d’au moins 24 mois selon un article de Forbes publié ce lundi et reviendrait à £629 par mois pour un XC40 avec une motorisation T5 essence (une des plus abordables), soit environ 716€ par mois au taux de change actuel. La formule du constructeur sera donc probablement plus chère que les offres de LLD actuelles mais serait légitimée par la palette de services qu’elle offre, plus complète et plus diversifiée.

Le choix de cette formule par les clients résultera donc d’un arbitrage entre une location pour un usage simple du véhicule (typiquement la LLD/LOA) et un usage plus varié proposé ici (possibilité de changer de véhicules, services de conciergerie associés…), plus haut de gamme.

Cependant, il est nécessaire d’attendre le lancement de Care by Volvo en France et de comparer avec les offres de LLD proposées à ce moment-là pour juger de la compétitivité du service et éviter toute poudre au nez marketing. La durée d’engagement sera une des clés de l’innovation de ce service.

L’ambition de Volvo derrière ce service

A travers cette offre, Volvo veut faire passer un message comme annoncé sur son site internet : « Plus de flexibilité, moins de préoccupations ». Le constructeur entend prendre en charge les aspects « ingrats » de la possession d’une voiture et laisser le conducteur se concentrer sur l’expérience de conduite. De plus, pour le conducteur, cette application permet la modélisation concrète de sa relation avec Volvo en créant une plateforme de gestion de son véhicule en collaboration avec la marque.

 

Cette annonce et ce service collent à la tendance de nouveaux moyens de mobilité, d’un nouveau mode de consommation et n’est pas sans rappeler d’autres offres similaires lancées par d’autres constructeurs dont nous avions déjà dressé le portrait dans ces articles : 3 nouvelles façons de consommer l’automobile en 2017 et Quand les constructeurs courtisent les millenials. En ligne de mire : Nissan Get & Go Micra pour le partage de véhicule et Book by Cadillac pour un service qui permet de disposer d’un large choix de véhicules au sein de la gamme premium de la marque, que l’on peut conduire à volonté monnayant un abonnement mensuel de 1 500$ (service disponible aux États-Unis). Volvo s’en démarque en proposant réellement un package multi-services fait sur-mesure pour son modèle XC40 et non une offre générale sur toute la gamme ou un service spécifique à un modèle.

Sur le papier, ce concept est intéressant et prometteur en offrant toujours plus de souplesse aux conducteurs. Mais répond-il à un réel besoin ? En effet, si l’on prend pour exemple le concept Nissan Get&Go Micra, nous attendons avec hâte la publication de premiers résultats et retours.

Les constructeurs communiquent beaucoup sur leurs nouvelles solutions adaptatives promouvant la mobilité mais nous attendons encore un réel envol côté conducteur et une généralisation des usages de ces applications et services. Peut-être est-ce à venir avec Care by Volvo. A voir combien de conducteurs se laisseront séduire par cette offre, qui a de bons arguments, sur le nombre total de ventes de XC40 de la marque. Et surtout, les retours de ces conducteurs sur le service en lui-même.


Nicolas Plumet

Nicolas suit actuellement une formation en marketing stratégique et s'intéresse aux voitures de demain ainsi qu'aux changements sociétaux que ces dernières vont amorcer.


Laisser un commentaire