Nouvelles mobilités = nouvelle distribution ?

Par Tony Greaux | Le mercredi 27 septembre 2017

Les nouvelles mobilités sont dans l’air du temps : pas une semaine sans un nouvel opérateur, une déclaration, une nouvelle étude sur le sujet. Pourtant, il reste souvent assez difficile de mesurer la réelle emprise économique de ces nouvelles façons de se déplacer. De très nombreux acteurs tentent de préempter ce qui pour le moment reste encore une niche. Startups, constructeurs, loueurs, tous tentent de se positionner dans la galaxie des nouvelles mobilités.

Une étude publiée par ALD Automotive vient éclairer un peu mieux ces nouveaux modes de consommation en tentant de les quantifier. Elle apporte des éléments intéressants :

Le premier c’est le recul de la notion de possession. Ainsi, selon cette étude ALD Automotive / Opinion Way, les Européens sont 64 % à considérer que posséder une auto n’est plus nécessaire pour des trajets professionnels. Plus sévère encore, 50 % considèrent qu’elle n’est pas nécessaire pour des déplacements privés.

En France, avec 41 % considérant que l’automobile n’est pas nécessaire pour les déplacements personnels, nous faisons figure de conservateurs, alors que les Espagnols sont bien plus ouverts sur ce sujet.

Mobilites

Covoiturage, LLD et VTC sont les formes d’accès à la mobilité qui désormais intéressent le plus les Européens. Bon, soyons lucide ALD Automotive qui fait réaliser l’étude en profite pour pousser ses propres solutions de mobilités et d’autopartage notamment à destination des entreprises.

Mobilites

Néanmoins, il ne serait pas raisonnable de nier la montée en puissance de ces mobilités alternatives. Alors attardons nous plutôt à les comprendre, à voir sur quel type de population elles agissent  et à identifier les opportunités/risques pour un certain nombre d’opérateurs traditionnels.

 


Tony Greaux

Tony a une large expérience dans l’univers automobile. Il rejoint le pôle Go Between du groupe Argus en tant que consultant. Il a auparavant géré le pôle Brand & Ad automotive de TNS Sofres, et y a animé les grands comptes du secteur.


Un commentaire

Laisser un commentaire