Auto Net Le blog des professionnels de l'Automobile sur Internet

Waze Rider, à l’attaque de Blablacar et Uber

Par Cédric Cichowlas | Le mercredi 18 mai 2016

Ce n’est encore qu’un test mais cela pourrait avoir des répercussions à moyen terme : Waze vient de lancer, ce lundi, une application de covoiturage dans la région de San Francisco.

 

Waze Rider, c’est le nom de l’application disponible sur iOS et Androïd, a effectivement été lancée ce lundi. L’objectif est simple : faciliter l’organisation de covoiturage (ou carpooling) dans la région de la baie de San Francisco. Ce covoiturage concerne les moyennes et longues distances, ce qui place ce nouveau service en concurrence potentielle avec un autre acteur bien connu en France, Blablacar.

 

waze rider carpool

Waze lance son service de covoiturage Waze Rider en test dans la baie de San Francisco.

 

Pour le moment réservé à quelques entreprises localisées dans la Silicon Valley, il s’agit de la deuxième région test. En effet, le service a été lancé en juillet 2015, à Tel Aviv. Il faut préciser que la start-up, créée en 2008 par Uri Levine, Ehud Shabtai et Amir Shinar sous le nom Linqmap, est originaire d’Israël. La société a été rachetée par Google en 2013 pour 1,15 milliards de dollars.

Comment fonctionne Waze Rider ? Les testeurs sont prévenus losrque quelqu’un veut faire le même trajet qu’eux, via l’application. Le chauffeur passe donc prendre son passager sur le chemin et le finissent ensemble.

L’explication en video :

 

 

Deux concurrents viennent à l’esprit quand on regarde cette video : Blablacar et UberPOOL.

Néanmoins, de grosses différences existent, faisant de Waze Rider une solution unique.

Tout d’abord, contrairement à Blablacar, qui prélève 14,3% de commissions (entre frais de réservation et TVA), Waze ne prend rien. Les chauffeurs sont rémunérés par les utilisateurs sur la base de 0,54$/mile (ce qui équivaut à 0,48€ pour 1,6km).

Le service est également différent de UberPOOL dans la mesure où il n’est pas question pour le chauffeur de gagner de l’argent. Le service du GPS de Google est limité à 2 courses par jour. Cela correspond en fait au trajets domicile/travail et travail/domicile. La philosophie est donc différente : désengorger les routes et respecter l’environnement.

La rémunération que nous avons évoquée plus haut ne doit donc servir qu’à couvrir les frais de carburant et de péage.

 

waze rider carpool

Les avantages de Waze Rider

 

On l’a donc vu, Waze Rider se propose de faciliter le covoiturage du matin et du soir pour aller au travail et en revenir. Dès lors on peut se demander comment réagira le marché (ses acteurs, ses utilisateurs) lorsque Waze décidera de passer la vitesse supérieure et débarquera en Europe voire en France. D’autant plus qu’un autre acteur pourrait bien se lancer à son tour : Facebook. Le réseau social voudrait proposer un covoiturage à des utilisateurs se rendant à un même événement.

 


Cédric Cichowlas

Cédric est consultant en stratégie automobile au sein de l'agence Go Between Conseil. Il apporte sa double expérience réseau de distribution et marketing manager / éditeur du site L'argus.fr avec tout ce qu’il a pu y acquérir comme connaissance du digital.


Laisser un commentaire