Usages du Smartphone. Les tendances.

Par Eric Saint-Frison | Le mardi 10 avril 2012

2011 ou l’année des Smartphones.

Vivre sans Smartphone est-ce encore possible ? Selon une étude récente réalisée par Ipsos Allemagne pour Google la réponse est globalement négative !

Les utilisateurs de Smartphones ne peuvent plus se passer de leurs petits terminaux connectés. Que ce soit à la maison, dans les transports ou dans les magasins, le Smartphone est devenu un complément indispensable de la vie.

Une réalité qui va changer de manière irrémédiable la relation entre les mobinautes et les marques. Celles-ci doivent désormais apprendre les nouveaux comportements de leurs clients mobiles (mobinautes) et identifier les opportunités qui s’offrent à elles grâce à ces technologies.

L’étude confirme que le succès du smartphone est partout, avec des variations d’un pays à un autre.

En octobre 2011, ils étaient près de 38% des Français à en posséder un, contre 27%, début 2011. Un ratio qui place l’Hexagone derrière le Royaume-Uni et ses 45% d’utilisateurs mais à égalité avec les Etats Unis.

L’étude que j’ai consultée sur Internet et dont vous trouverez ci-dessous quelques extraits est présentée en Anglais, je la commenterai donc au fur et à mesure.

Elle s’est déroulée en 2 vagues (Janvier + Février 2011 et Septembre + Octobre 2011), dans 5 pays : USA, GB, Allemagne, Japon et France. Et en quelques mois la croissance des Smartphones a été énorme. Comme je le mentionnais ci-dessus, avec un score de 38% fin Octobre 2011, la France est au niveau des Etats Unis, derrière le Royaume Uni mais devant l’Allemagne et le Japon. Et les taux de croissance de la pénétration des Smartphones sont partout impressionnants.

 

En termes de profils, les utilisateurs de Smartphones en France  sont globalement dans la moyenne globale, à l‘exception de leur niveau de formation plus élevé, de leur taux d’inactifs sensiblement plus forts que les autres grands pays développés et du fait que nos concitoyens utilisateurs de Smartphones semblent vivre plus fréquemment en couple.

 

Vous pourrez aussi noter que la proportion de Smartphones versus les téléphones portables « classiques » s’est elle aussi inversée en 2011 avec un taux d’équipement en forte baisse versus les smartphones.

Vous l’avez déjà lu ici, mais le chiffre se confirme un peu plus à chaque fois, l’utilisation des Smartphones pour se connecter à Internet augmente sans cesse, suivant en cela les progrès de la technologie. Ce fait devrait encore se renforcer avec l’arrivée de la 4G. Même si un léger tassement a eu lieu sur la fin 2011 les chiffres sur l’année sont en hausse sensible avec un taux de connexion quotidien de près de 40% nous sommes entrés dans un usage régulier et intensif.

Et le débat récurent qui consiste à opposer les applications aux sites web mobiles ne sera pas tranché sur la base de ces chiffres. En France comme ailleurs, les moteurs de recherche s’imposent comme l’étape incontournable pour des utilisateurs de smartphone qui, à plus de 95%, y ont recours. Un pourcentage qui illustre bien l’importance d’avoir un site mobile bien référencé si l’on veut augmenter sa visibilité auprès des détenteurs de smartphones.

Et enfin, et pour la première fois, il y a en France en 2011 plus d’utilisateurs de téléphones portables (Smartphones et mobiles classiques) que d’ordinateurs (Bureau et portables). Si le succès des applications ne se dément pas, avec 29 applications installées en moyenne sur le smartphone de chaque utilisateur français, on note toutefois que la grande majorité est gratuite : près de 80%. Autre enseignement significatif, la lassitude semble très vite s’installer. Sur ces 29 applications, seules 10 ont été réellement utilisées durant les 30 derniers jours précédant l’enquête. Une donnée qui remet peut-être en question l’analyse du nombre de téléchargements comme critère du succès d’une application et qui souligne l’importance d’apporter une véritable plus value à son application, si on veut que celle-ci survive aux semaines qui passent !

L’éternel débat « application versus site web mobile » ne sera une fois de plus pas tranché, tant les deux sont omniprésents. Que ce soit aux Etats-Unis, au Royaume-Uni ou en France, le moteur de recherche s’impose comme une étape incontournable pour des utilisateurs de smartphone qui, à plus de 95%, y ont recours. Un pourcentage qui illustre bien l’importance d’avoir un site mobile bien référencé si l’on veut augmenter sa visibilité auprès des détenteurs de smartphones.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Laisser un commentaire