Auto Net Le blog des professionnels de l'Automobile sur Internet

Toyota Mirai : La 1ère voiture qui fonctionne à la m…. !

Par Eric Saint-Frison | Le mardi 28 avril 2015

De la m…. dans votre réservoir ! C’est le futur vu par la Toyota Mirai.

Voici un sujet que j’ai repéré chez nos amis du blog Autosphère, et qui met en scène les nouvelles formes de combustion. J’aurais pu le glisser dans une « détente du vendredi » mais j’ai décidé de le traiter de façon sérieuse (ou presque).

Pour tout vous dire, les combustions vraiment alternatives m’ont toujours intéressé, pas celles qui se font passer pour propre et qui prennent leur source dans une centrale nucléaire, à charbon, au fuel ou au gaz, donc dans des centres de production très polluants. Non, celles qui apporteront une réelle (r)évolution de nos modes de mobilité et d’énergie. Et parmi celles-ci, la pile à combustible, ou la génération d’énergie électrique embarquée dans un véhicule grâce à l’hydrogène, qui est celle en laquelle je crois le plus.

En effet, quoi de plus propre qu’un système s’alimentant d’un carburant totalement inépuisable (l’hydrogène) et fonctionnant en cercle quasi fermé pour générer à l’infini l’énergie électrique qui animera nos voitures. Voici un schéma très simplifié qui résume le principe de la pile à combustible (Fuel cell en Anglais).

schema_pile

principe fonctionnement pile a combstible

D’un côté, de l’hydrogène (H2), de l’autre de l’air (O2), au milieu la pile avec ses catalyseurs, qui génèrent de l’électricité, qui alimente un moteur électrique. Un seul rejet, de l’eau (H2O).

Donc, lorsque je découvre la communication de Toyota pour le moins originale sur ce sujet, je saute dessus et je la partage sur ce blog qui traite à la fois de technologie automobile et de communication.

L’hydrogène est partout, même dans la m…. de vache.

Principe de base, l’hydrogène étant présent partout, y compris dans les bouses de vaches, il est possible d’affirmer que nous conduirons demain des voitures dont la source de carburant sera de la m….. mais je vous rassure il y existe des sources d’hydrogène plus glamour et ce presque sans limite. Le problème c’est de produire cet hydrogène en consommant le moins possible d’énergie elle même destructrice de notre environnement.

C’est ce que Toyota démontre avec cette campagne géniale dont voici le 1er épisode.

En jouant sur le jeu de mot autour de « Bullshit » qui se traduit par « barratin » en argot ou littéralement « merde de boeuf », Toyota répond ainsi aux critiques de ceux qui disent que l’énergie à base d’hydrogène n’est qu’un leurre ou un mensonge.

Toyota Mirai Carburant Bouse de vache

Liberté et créativité, les 2 mamelles de la communication aux États Unis.

Heureusement, aux USA, la communication est souvent plus libérée que chez nous. Pas de BVP, et moins de censeurs. Essayez d’imaginer Toyota communiquer chez nous avec un slogan qui dise : « Alimenté avec de la merde » ? Pas gagné.

Et bien, la vidéo que vous pourrez voir en bas de cet article vous fera la démonstration que c’est possible et que cela a du sens.

La Toyota Mirai est loin d’être une voiture ordinaire. C’est l’une des 1ères voitures proposées par un constructeur et qui fonctionne grâce à de l’électricité produite par de l’hydrogène. Je regrette par contre son look particulier et que son côté Prius (en pire) ne corresponde pas vraiment aux standards du design automobile moderne.

toyota-mirai-

Toyota Mirai Pile à combustible

Je reprends le descriptif Toyota :

« La Mirai bénéficie du Toyota Fuel Cell System (TFCS), qui combine les technologies pile à combustible et hybride. Elle est équipée de la pile à combustible FC Stack et des réservoirs d’hydrogène à haute pression conçus par Toyota. Le TFCS affiche un meilleur rendement qu’un moteur à combustion interne et n’émet ni CO2 ni polluants à l’usage. Les conducteurs peuvent aussi profiter des mêmes prestations qu’un véhicule à essence en termes d’autonomie et de temps de ravitaillement (environ trois minutes).

L’hydrogène peut provenir de nombreuses ressources naturelles ou de sous-produits des activités humaines telles que les boues d’épuration. Il peut aussi être produit à partir de l’eau en exploitant l’énergie renouvelable comme le soleil ou le vent. Une fois compressé, il présente une densité énergétique plus élevée que celle des batteries et il est assez facile à stocker et transporter. »

La vidéo résume donc le processus en 3 minutes :

L’ingénieur de Toyota rend visite à un fermier.

Qui, dubitatif, consent à vendre un petit chargement du fumier obtenu à partir des bouses de ses vaches.

Cette m…., rapportée dans un centre de traitement, est transformée en méthane, lui même transformé en hydrogène.

Et voilà comment quelques centaines de kilos de bouses de vache se retrouvent en carburant (désodorisé) dans le réservoir de la Toyota Mirai.

Et le fermier est tout surpris de conduire une voiture fonctionnant avec des résidus et qui ne sent rien …

Si cela vous intéresse, sachez que la voiture sera d’abord commercialisée au Japon, aux États-Unis, en Allemagne, en Grande Bretagne et au Danemark, et démarrera sa carrière en France en 2017. Son prix européen est annoncé à partir de 66 000€.

Nous vous tiendrons informés des prochains épisodes de cette communication originale.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Laisser un commentaire