Start up françaises : les meilleures levées de fonds dans l’auto

Par Tony Greaux | Le jeudi 26 janvier 2017

Il fût un temps où l’on mesurait la dynamique économique à la réussite des introductions en bourse. Les temps ont changé, les nouvelles entreprises, sont (abusivement) appelées start up, et les nouveaux indicateurs de réussite sont  l’appartenance au classement des licornes (valorisation estimée au delà du milliard de dollars) et les levées de fonds.

En ce début 2017, revenons sur les plus grosses levées de fonds de 2016. Parmi les secteurs représentés, on retrouvera la santé, l’industrie musicale, l’environnement et les pures techno (cloud, internet, réseau). L’automobile est représentée mais peut-être faut il mieux parler de mobilité automobile ou de mobilité urbaine.

Qui sont les trois acteurs futurs acteurs français de la mobilité automobile ?

 

Start up Blablacar

en 2016, Blablacar se classe au 15 ème rang. Le leader du covoiturage fait désormais  figure d’ancien. Après avoir levé plus de 170 millions d’euros en 2015, Blablacar réunit 21 millions d ‘euros en 2016 pour consolider son développement. Parmi les start-up française, Blablacar est la seule à figurer dans le classement les licornes essentiellement trusté par les américains! c’est indiscutablement la plus grosse réussite récente dans le secteur. Blablacar est désormais présente dans plus de 20 pays et son récent lancement en Russie a été fulgurant, étant en passe de dépasser la France comme premier marché de l’entreprise. Cette année l’entreprise va plutôt recentrer ses objectifs sur les moyens de convaincre plus d’automobilistes à se lancer sur sa plateforme, véritable frein à son développement.

Start up Blablacar

 

Start up Drivy

Au 8 ème rang, Drivy lève 31 millions d’euros en 2016 pour développer sa communauté et accélérer son développement international. Le leader de la location « peer to peer »  cherche néanmoins des relais de croissance pour augmenter son sourcing, son volume de véhicules « en parc » et diversifier la gamme de véhicules proposés. Koolicar et Ouicar semblent légèrement distancés, alors que de nouveaux opérateurs (GoMore) pointent leur nez en jouant sur la symbiose des services de mobilité ( Location entre particuliers + covoiturage + location moyenne durée)

 

Start up Drivy

 

Start up Navya

Le lyonnais Navya a impressionné lors du dernier CES 2017 avec sa navette autonome qui préfigure le transport de demain. On peut même dire le transport d’aujourd’hui car cette navette est déjà utilisée à Lyon dans le quartier Confluence. Un déploiement plus large dans d’autres métropoles est inévitable.

Start up Navya

Ci-dessous le classement complet des plus grosses levées de fonds de 2016:

1- OVH : Hébergeur de site internet, lève 250 millions d’euros, bientôt une licorne

2- SIGFOX : Réseau bas débit  pour 150 millions d’euros, bientôt une introduction en bourse

3-  DEEZER : Industrie musicale, 100 millions d’euros pour résister à Spotify

4- DEVIALET : Enceintes et équipement audio , 100 millions d’euros pour devenir la référence du son

5- LINKBYNET : Cloud,  50 millions d’euros pour être au dessus des nuages

6- NAVYA : transport urbain, 34,1 millions d’euros pour gagner en autonomie

7- MedDAY : Biotech, 34 millions d’euros, pour traiter les maladies rares

8- DRIVY : location automobile, 31 millions d’euros, pour plus de mobilités

9- WYND : Digitalisation de la distribution, 30 millions d’euros pour digitaliser tous les points de vente

10- EYETECH : Biotech, 25 millions d’euros pour y voir plus clair

…..

15- BLABLACAR : Covoiturage, pour 21 millions d’euros pour embarquer plus de voyageurs ?

Sources : Usine Digitale et 1001Startup

 

 


Tony Greaux

Tony a une large expérience dans l’univers automobile. Il rejoint le pôle Go Between du groupe Argus en tant que consultant. Il a auparavant géré le pôle Brand & Ad automotive de TNS Sofres, et y a animé les grands comptes du secteur.


Un commentaire

Laisser un commentaire