SMO : Le marketing des réseaux sociaux est en train de s’inventer.

Par Eric Saint-Frison | Le lundi 23 janvier 2012

Il n’est plus discutable que les media sociaux se sont invités dans la panoplie des outils marketing indispensables.

La nature propre des réseaux a développé l’engagement des membres et a ainsi participé à créer une nouvelle forme de dialogue marques /+ consommateurs.

Un dialogue s’est créé entre les deux mondes, celui des marketeurs et des entreprises et celui des « consom’acteurs » toujours plus participatifs et plus informés.

L’émergence des media sociaux a obligé les équipes marketing à repenser de nombreuses étapes de leurs stratégies afin d’intégrer ces nouveaux éléments. Les budgets, les plans media, les tactiques de génération de leads,  intègrent désormais le paramètre Facebook, Twitter, LinkedIn, Google +, YouTube, …

Une étude très récente (Décembre 2011), réalisée par la très professionnelle agence de marketing américaine CMO Council, vient d’apporter confirmation de ces éléments de convergence d’intérêts entre les « marqueteurs » et les consommateurs sur les usages des réseaux sociaux, les attentes et la vision du futur.

Ils ont interrogé 132 responsables marketing et 1200 consommateurs sur ces sujets;

Le résultat sont :

Les consommateurs veulent beaucoup plus d’experiences participatives, ils veulent être engagés et récompensés, s’ils entrent en relation active avec une marque.
Et de l’autre côté les marques sont en train de rater le train .

Si elles perçoivent l’intérêt de parler à leurs consommateurs via les réseaux sociaux, elles ne s’en servent pas correctement et surtout pas complètement.
Si 52% des marqueteurs interrogés disent qu’ils croient  en leur utilisation, seulement 17% reconnaissent les avoir réellement intégrés dans leurs stratégies.

Il est aussi évident que le public des réseaux sociaux est une cible difficile à attirer et surtout à satisfaire. Les exigences de ce public sont encore plus élevées que celles des clients « offline ». Si elles entrent en relation avec une marque en ligne, elles ont des attentes élevées : reconnaissance, exclusivité, status, réactivité et bénéfices immédiats.

Mais s’ils sont satisfaits, ces consommateurs deviendront de grands ambassadeurs prêts à se transformer en ligne en avocats des marques avec lesquels ils sont entrer en « connivence ». Ils seront aussi plus fidèles. Et ils se disent prêts à défendre « LEURS » marques auprès de leur entourage.

Regardez les tableaux qui suivent et si vous êtes un « Marketer », intégrez vite les outils sociaux dans vos plans; Et demandez l’avis des spécialistes si nécessaire.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Laisser un commentaire