Salon de Genève

Par Eric Saint-Frison | Le vendredi 9 mars 2012

Pour une fois un petit exercice de commentaires sur l’automobile, sans beaucoup de contenu technologique. Juste pour le plaisir.

Et donc un petit mot sur le salon automobile de Genève 2012 que j’ai pu visiter hier lors de la 1ère journée presse.

Contrairement à ce que tout un chacun pourrait penser, malgré la crise qui nous accompagne maintenant depuis un bon moment et malgré un environnement de marché Européen et Français pour le moins morose le salon automobile de Genève a ouvert ses portes hier sur une note pour le moins dynamique. Pas du tout de perception de grandes tensions comme cela avait eu lieu lors des millésimes 2009 et 2010.

Il y avait du monde, beaucoup de monde.

On pouvait y découvrir des nouveautés, beaucoup de nouveautés et surtout beaucoup de créativité débridée.

Un concept comme l’Infinity Emerg-E résume assez bien le côté brillant de ce que les constructeurs peuvent proposer ainsi que la démente Lamborghini Aventador J.

photo eric saint frison

photo eric saint frison

Mais vous pouvez aussi rêver sur des produits d’exception comme la toute nouvelle Ferrari F12Berlinetta (une pure merveille) ou l’Aston martin V12 Zagato.

photo eric saint frison

photo eric saint frison

Vous pourrez bien sur y voir des nouveautés « normales » dont 2 vraiment novatrices : Le Ford B Max et son ouverture des portes si originale et réussie (pas de « pilier » central ce qui offre une accessibilité exceptionnelle aux places arrières pour un petit véhicule) ou la toute nouvelle Fiat 500L, combiné de Fiat 500 et de mini Multipla. Un choix décalé mais que je trouve réussi.

photo eric saint frison

Et puis un peu de nostalgie qui sied si bien à l’automobile avec cette présentation comparée de la Toyota 2000 GT de 1968 et la nouvelle GT 86, digne descendante de son ancêtre.

Enfin, pour terminer ce très rapide tour d’horizon, très limité, des tendances de Genève 2012, les voitures du futur vues par les constructeurs avec 2 exemples : La technologie de la Toyota DiJi déjà montrée à Tokyo mais du plus bel effet avec sa carrosserie qui change de motif selon les instructions reçues du Smartphone de son propriétaire (!) ou le superbe designe du 1er SUV 4X4 cabriolet du Range Rover Evoque.

J’allais oublier, il y avait bien entendu des voitures électriques, y compris chez ceux chez qui on ne les attend pas vraiment.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Laisser un commentaire