Innovations automobile : PSA et le réveil de la Chine

Par Tony Greaux | Le vendredi 9 février 2018

Dans la continuité de l’offre Alibaba Tmall que nous vous présentions il y a quelques jours, voici l’offensive du groupe PSA sur le marché Chinois.

L’énorme potentiel du marché chinois continue d’attirer les convoitises des constructeurs occidentaux et en particulier PSA. Le potentiel ne concerne plus seulement l’activité vente automobile mais aussi son activité de financement. c’est donc le signe que l’accession à l’automobile n’est plus le fait d’une classe aisée mais également des classes moyennes.

Avec un taux de pénétration du financement automobile de 20 % en 2014 (alors qu’en Europe on parle de 60 à 70% et de 80 % aux Etat-Unis), les banques et captives ont de quoi saliver.

PSA s’appuie donc sur cet énorme potentiel pour lancer une offre sur un marché chinois du financement automobile qui double en valeur tous les 3 à 4 ans.

Source : Kantar Sinotrust

Tout se passe sur une application

Téléchargeable via un QR code, l’application est l’outil dédié à la présentation de la gamme. Le client à donc la possibilité de sélectionner son modèle, de choisir ses critères de financement (durée, apport, mensualités). Puis, il scanne ses documents d’identité et de paiement pour pouvoir finaliser son offre en ligne.

PSAPSAPSAPSA

Et PSA va vite, l’offre est lancée et opérationnelle à l’exception de quelques fonctions toujours en cours de développement.

Après Alibaba, il semble bien qu’il faille s’habituer à regarder de très près ce qui se passe en Chine pour avoir une idée des évolutions possibles du commerce automobile online.

 


Tony Greaux

Tony a une large expérience dans l’univers automobile. Il rejoint le pôle Go Between du groupe Argus en tant que consultant. Il a auparavant géré le pôle Brand & Ad automotive de TNS Sofres, et y a animé les grands comptes du secteur.


Laisser un commentaire