Auto Net Le blog des professionnels de l'Automobile sur Internet

Pokemon GO comme vecteur de visite en concession

Par Cédric Cichowlas | Le mardi 30 août 2016

L’info est parue la semaine dernière et n’est pas si insolite que cela : un concessionnaire américain a utilisé Pokemon GO pour créer du trafic dans son point de vente.

 

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que Pokemon GO est le phénomène du moment, même si le nombre de joueurs actifs semble baisser un peu… En effet, l’application de réalité augmentée, qui vous glisse dans la peau d’un chasseur de Pokemon (de petits monstres aux noms enfantins), s’est positionnée en première place de l’App Store (Apple) et du Play Store (Google) en moins d’une journée : un record.

 

pokemon-toyota-amarillo-3

Bulbizarre, Pikachu, Salamèche et Carapuce sont parmi les Pokemon les plus connus.

 

Certaines entreprises ont senti le filon et ont commencé à tirer parti des possibilités offertes par le jeu. Ainsi certains professionnels situés à proximité de Pokestops (des points d’intérêt où les joueurs peuvent se ravitailler en objets utiles pour leur partie), ont augmenté leur fréquentation en disposant des leurres sur ces Pokestops. Achetés 99 centimes, ces leurres « attirent » les Pokemon pendant 30 minutes, et avec les joueurs/chasseurs.

 

C’est exactement ce qu’a fait un concessionnaire Toyota de The Amarillo, Texas, un dimanche de fin juillet. Pour créer du trafic en concession, il a investi 20$ en leurres, sur un totem installé depuis plusieurs mois sur son parc et qui était donc devenu un Pokestop.  Pour annoncer son événement, il a ajouté 25$ de communication sur Facebook et Instagram. Enfin, en s’inscrivant sur des groupes de discussion Facebook ayant je jeu pour thème, il a pu faire de la promotion supplémentaire, et ce, gratuitement.

 

pokemon toyota amarillo

Le pokestop de la concession Street Toyota de Amarillo, Texas

 

Alors, le plus important, quels ont été les retours ? Et bien, Nick Schuman, le vendeur de la concession Toyota, annonce un bilan de 3 VO : Un Chrysler Town & Country (plus connu chez nous comme Chrysler Grand Voyager) et deux Ford Escape (Ford Kuga dans nos contrées)

 

pokemon chrysler town contry

L’opération Pokemon a permis au concessionnaire de vendre un Chrysler Town & Country de 2011

 

Le profil des clients est également intéressant : Un des SUV a été vendu à des colocataires, tandis que le monospace a été cédé à un couple ayant quatre enfants. La cible potentielle est donc large.

Le concessionnaire cherche donc maintenant à aller plus loin. Egalement propriétaire d’un point de vente Volkswagen, il cherche à le faire reconnaître comme Pokestop par l’éditeur du jeu.

 

On le voit, il est possible de tirer parti à moindre coût de l’engouement généré par Pokemon GO.

Mais la monétisation ne fait que commencer.

En effet, Niantic (propriété de Google jusqu’en 2015) devrait permettre aux annonceurs de sponsoriser d’autres de ces points d’intérêt avec un système de coût par visite. Les chasseurs obtiendront pour cela un code promotionnel spécial dans les établissements partenaires.

Le premier de ces partenaires ne serait autre que Mc Donald’s dont les 3000 restaurants japonais deviendraient bientôt des Pokestops.

 

Bref, à quand une opération Portes Ouvertes Pokemon dans des concessions françaises ?

Si ce type d’opérations vous intéresse, nous pourrions en parler et vous aider à la mettre en place.

 


Cédric Cichowlas

Cédric est consultant en stratégie automobile au sein de l'agence Go Between Conseil. Il apporte sa double expérience réseau de distribution et marketing manager / éditeur du site L'argus.fr avec tout ce qu’il a pu y acquérir comme connaissance du digital.


Laisser un commentaire