La livraison à domicile, grande gagnante de la révolution autonome

Par André-Michel Ayiffon | Le mardi 20 mars 2018

Un partenariat pour le moins étonnant vient de voir le jour entre Toyota, Pizza Hut, Uber et Amazon, le dénominateur commun étant un service de livraison complètement autonome. Le but recherché est de renforcer et d’optimiser le lien B2C et aussi de diminuer les coûts par l’absence de livreur.

La révolution de l’automobile autonome devient chaque jour un peu plus une réalité. Tous les jours, un nouvel exemple ou application pratique fleurit, le dernier salon de Genève ou le CES l’ayant très bien illustré. Cependant la conduite autonome, n’a pas encore fait entièrement ses preuves et les obstacles demeurent nombreux. Failles techniques résiduelles et parfois mortelles,  infrastructures encore peu adaptées, restrictions légales… Ces entraves devraient néanmoins progressivement s’amenuiser, ouvrant la voie à un bouleversement dans l’ensemble du secteur des transports.

La livraison autonome, comme une évidence

Les synergies innovantes ne sont pas prêtes de s’arrêter. Mercedes se lance également dans la course à la livraison autonome via son alliance avec le e-marchand suisse Siroop et la société de drones Matternet. Sous l’appellation « Vans and Drones », les trois entreprises ont pour ambition de développer un système de livraison combinant les vans Vito de Mercedes et les drones de Matternet notamment dans des zones géographiques parfois difficilement accessibles.

Nous pouvons également citer Nuro la petite navette électrique de livraison et sans poste de pilotage, fondée par 2 ex-ingénieurs de Google. Ils envisagent ainsi de bousculer, la livraison autonome, outre Atlantique. Facilement modulable et pratique, ce véhicule sera destiné aux petits commerçants et aux e-commerces assurant la livraison « du dernier kilomètre » ( de proximité).

Trois impacts majeurs sont à étudier et à suivre.

  1. Le développement de la voiture autonome devrait fortement impacter à terme les métiers de conducteur, chauffeur ou livreur. Mais on pourrait espérer la création de nouveaux emplois dont on ne soupçonne pas encore l’existence en vertu de la Théorie de la « destruction créatrice » de Schumpeter.
  2. A ceci, s’ajoutent des enjeux sociétaux, comme l’affrontement d’Uber et des VTC et les enjeux de la formation professionnelle aux métiers du transport et de la logistique. Les taxis et navettes autonomes sont en effet dans les starting-blocks et devraient se présenter en éclaireurs du marché du véhicule autonome
  3. Les impacts de la voiture autonomes se répercuteront sur les relations de prestations entre les acteurs économiques. En effet, le parcours client tend à se dématérialiser progressivement, tandis que de nouvelles formes de B2B pourraient apparaître.

On peut donner comme exemple la stratégie de Tesla qui se passe d’un réseau de concessionnaires pour pourvoir vendre ses modèle aux clients en ligne.  Afin de dynamiser les innovations dans le secteur automobile, l’entreprise californienne n’hésite d’ailleurs pas à mettre parfois à disposition ses propres brevets aux concurrents.

Quel avenir pour la livraison autonome ?

La logistique sera dès lors simplifiée par cette nouvelle forme de livraison en accomplissant ne serait-ce qu’une simple commande de pizza au domicile d’un client lambda. Et pourquoi ne pas imaginer la pizzeria elle-même se déplaçant de manière autonome à domicile ? Une idée déjà imaginée par Toyota, que certains adeptes de Black Mirror auront reconnu. Imaginons ces mêmes clients souscrivant leur abonnement « mobilité » en ligne et attendant confortablement sur leur canapé que le véhicule s’auto-livre à leur domicile, le tout financé par une crypto monnaie. Future is now!

 

 

 

 

 


André-Michel Ayiffon

André-Michel, passionné des nouvelles technologies, s'intéresse à l'impact que ces dernières auront sur le secteur automobile grâce à sa formation en commerce et stratégies internationales.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.