Les jeux de courses automobile qui ont marqué l’histoire

Par Eric Saint-Frison | Le vendredi 6 avril 2012

Aujourd’hui sortons un peu de nos rubriques habituelles pour une détente particulière consacrée aux jeux vidéos. Mais pas n’importe lesquels… les jeux consacrés à l’automobile qui nous ont marqué depuis 1980.
Les jeux de course ont été parmi les premiers thèmes abordés et la sensation de conduire des GT hors de prix à toute vitesse a eu un fort pouvoir d’attraction.
Je vous propose donc une petite sélection des jeux qui ont marqué mon enfance et qui ont grandement participé à générer mon intérêt pour l’automobile.
Commençons par Pole Position, le premier véritable jeu de course, dont le premier opus est sorti en 1982.
Pole Position à sa sortie, était un jeu de borne d’arcade développé par Namco, le papa de Pac-Man. Dans ce jeu, vous êtes au volant d’une Formule 1 que vous devez réaliser le meilleur temps pour vous qualifier pour une course sur le circuit de Fuji Speedway. Sa grande force par rapport aux jeux de l’époque c’était le réalisme de son graphisme et du tracé. C’est même le premier jeu dans lequel on va voir apparaître des placements publicitaires. En 1983, Pole Position 2 est sorti incluant 3 nouveaux circuits : Test (plus ou moins le circuit d’Indianapolis), Seaside (ressemblant au circuit de Long Beach) et Suzuka. Il y a ensuite eu plusieurs opus.
En 1987, nous assistons à une petite révolution avec sur la Sega Master System de OutRun, le premier jeu en 3D. Il a révolutionné mon enfance et c’est donc avec un plaisir immense que je vous en parle aujourd’hui. Avec une tendance à agresser la rétine et des musiques entêtantes au possible, ce jeu était toutefois très addictif. Il s’agissait de courses réalisées sur route ouverte, avec donc des voitures arrivant en contresens. Le but était d’aller toujours plus loin dans les niveaux avec dans mes souvenirs un temps imparti. Plus vous trainiez dans les premiers niveaux plus il devenait dur de finir les courses par la suite.

En 1992, c’est Formula One Grand Prix qui fait son apparition. Un simulateur très sérieux développé par Micropose réputé pour la qualité et le réalisme de ses jeux. Un jeu toujours diffusé aujourd’hui mais qui a pris de l’ampleur depuis. Réalisme n’est plus le mot tellement l’impression de regarder un vrai grand prix est frappante !

 Ensuite, on va retrouver parmi les jeux marquants Sega Rally Championship et Daytona USA. Le premier sorti en 1995 sur arcade et sur la Mega Drive, la plateforme Sega de l’époque. C’est la conduite typée arcade qui a fait son succès. Encore aujourd’hui, il arrive de croiser dans les cinémas par exemple, les bornes d’arcade de ce jeu et ce ne sont pas les moins utilisées !

Quant à Daytona USA, il est sorti quelques temps après sur la Sega Saturn. Lui aussi est avant tout un jeu d’arcade, il était d’ailleurs nettement plus sympa sur borne que sur console où l’on avait le sentiment d’en avoir fait le tour très rapidement.

On arrive ensuite à la Playstation où on va retrouver des séries de jeu toujours existantes aujourd’hui comme Need For Speed ou Gran Turismo.

Need For Speed fait ainsi son apparition dès 1994. Son but : vanter les mérites de la console 3DO. Un bid complet qui se soldera par le rachat de la licence du jeu par Electronic Arts. A partir de là, la série va prendre de l’ampleur et va arriver au rythme de croisière d’une sortie par an. Aujourd’hui plusieurs séries existent « Hot Poursuit », échapper à la police à tout prix, « Carbon », devenez l’as du tuning et de la clé à molette, « Shift », qui se rapproche du simulateur.

Gran Turismo, sorti en 1997, il s’agit du simulateur de référence pour tous les accros de l’auto ! Vous pouvez y retrouver quasiment tous les constructeurs et même les préparateurs. A peu près tous les véhicules de série sont disponibles et même certains concepts car. Avant de pouvoir commencer réellement le jeu, vous devez passer vos permis pour prouver que vous avez le niveau. Le but gagner pour obtenir de l’argent et ainsi pouvoir s’acheter des voitures et les préparer comme bon vous semble.

Aujourd’hui vous avez des alternatives avec tout particulièrement Forza Motorsport sur XBOX 360. Un mix entre Gran Turismo et Need For Speed très intéressant. Lui aussi très fourni en marques, vous trouverez forcément la voiture de vos rêves !

Il existe bien entendu de nombreux jeux auxquels vous avez pu jouer et qui auraient leur place ici comme Collin McRay, Driver, BurnOut, Grand Prix Legends, Mario Kart… Vous avez ici ma sélection j’attends la votre pour pourquoi pas refaire une nouvelle sélection !


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Un commentaire

MIGH

Le 10 novembre 2012 à 15 h 39 min

Bonjour,
Quelques petites erreurs que je me permets de corriger.
DAYTONA est sorti avant SEGA RALLY (en arcade et sur SATURN)
Il n’existe pas de portage de SEGA RALLY sur MEGADRIVE.
DAYTONA est sorti sur SATURN au lancement de la machine et il a été un peu baclé (machine non maitrisée à cause de ses 2 processeurs RISK) : mauvaise définition, clipping prononcé et souffrait de la comparaison avec RIDGE RACER sorti au même moment sur PSX.
SEGA RALLY est sorti pendant la seconde naissance de la SATURN (notamment avec VIRTUA FIGHTER 2) et a été une tuerie à tous les niveaux. Le plaisir de l’arcade était au rendez-vous. Le seul gros défaut de ce jeu était justement d’être une reproduction fidèle de l’arcade, ce qui induisait un nombre limité de circuit et donc d’une durée de vie limitée. Chez le concurrent direct les jeux de rally arrivaient (meilleurs ou non) mais avec des saisons complêtes à disputer, des tonnes de circuit (COLLIN MC RAY et V-RALLY sur PSX)… La politique de SEGA de reproduire fidèlement ce qu’il faisait sur arcade causera sa perte (bon dieu s’ils avaient étoffé le contenu de leurs jeux… qui sait peut-être aujourd’hui aurions-nous droit de jouer sur DREAMCAST 3…
A plus

MIGH

Répondre

Laisser un commentaire