Les fans Facebook deviennent de plus en plus exigeants

Par Eric Saint-Frison | Le jeudi 29 septembre 2011

Afin de connaitre les dernières tendances sur Facebook, DDB Paris et Opinion Way ont mené en juin et juillet un sondage en étudiant le profil type des fans de marques. Ils ont ainsi interrogé 1 528 personnes en France mais aussi en Allemagne, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Malaisie et en Turquie.

A la suite de cette étude, les deux organismes se sont rendus compte que les fans attendaient beaucoup d’une marque sur Facebook. Ainsi, en 2011, un Français aime cinq marques en moyenne. Ce chiffre n’a pas changé depuis 2010. En revanche, 52% d’entre eux se sont déjà désabonné d’une page (+17 points vs 2010). Ainsi, ce n’est pas le nombre de « likers » qui importe mais leur engagement.

Ce dernier devient le coeur des stratégies marketing. Sebastein Genty, directeur des Stratégies chez DDB déclare que « les marques doivent instaurer une relation intime avec les internautes. A l’image d’une relation amoureuse, les enseignes ont intérêt à faire preuve de délicatesse avec chacun de leurs fans ». En effet, plus vous traiterez les internautes de manière privilégiée, plus ils prendront la parole et interagiront sur le réseau social. En somme, ils deviendront les ambassadeurs de votre marque.

Ils jugent d’ailleurs que la transparence et la confiance sont absolument essentielles puisque 78% des fans Français sont inquiets quant à l’utilisation de leurs données personnelles sur Facebook.

Alors que certaines entreprises commençaient à se demander s’il était encore légitime d’être sur Facebook, compte-tenu de la baisse du nombre de membres sur Facebook, la réponse est oui. Le premier réseau social mondial se porte comme un charme et continue tranquillement sa croissance dans le monde. En France, le nombre de membres continue d’augmenter pour atteindre actuellement plus de 22 millions d’utilisateurs uniques.

Le profil des membres Facebook Français a d’ailleurs évolué :

Côté tendance, on observe que Facebook est un outil de dialogue avec les proches, un accès au social gaming, le réseau permet aujourd’hui l’émergence du social shopping et enfin, les Français sont loin d’être « fans » de Facebook Places, l’outil de géolocalisation…

Lorsque l’on voit l’ensemble de ces chiffres, il apparaît clair que les pages Facebook ne doivent pas être prises à la légère et que le moindre petit dérapage peut nuire gravement aux marques quelles qu’elles soient. Il est donc important que la personne qui s’en occupe connaisse les us et coutumes du réseau social et mette au point une stratégie bien définie.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Laisser un commentaire