Les applications Smartphones au secours du stationnement

Par Eric Saint-Frison | Le mercredi 18 mai 2011

A San Francisco, Chicago, New York, Los Angeles, comme dans la quasi totalité des grandes métropoles d’ailleurs, la recherche d’un stationnement ou d’un espace pour garer sa voiture vire souvent au casse tête insoluble.

Récemment la mairie de San Francisco, la grande ville du Nord de la Californie a mis en service une application pour fluidifier le trafic et faciliter le stationnement :

Tourner, rater LA place disponible dans tout le quartier, re-tourner, arriver au 4 ème sous sol d’un parking qui est plein juste à ce moment  là, re-re-tourner pour finalement finir par se garer n’importe ou en désespoir de cause et prendre une amende : C’est le calvaire de nombreux automobilistes des centres urbains, américains ou non.

A San Francisco, des études ont démontré que cela représentait 30%  du trafic de la ville ! Presque 1/3 des voitures circulant juste pour chercher à se garer. Aberrant !

La mairie dit avoir trouver LA solution : une application pour smartphones qui permet d’indiquer en temps réel ou se trouvent les places de stationnement disponibles.

Le système est tout simplement basé sur la détection par capteurs des véhicules stationnés qui permet de savoir si un emplacement est libre ou non.

Sachez que comme chez nous, les ayatollahs de la sécurité routière disent que cette application est dangereuse pour la conduite puisqu’elle peut distraire les conducteurs. Ce qui n’est pas faux si celui-ci conduit, son téléphone à la main pour suivre le indications d‘un écran de petite taille. Donc, il est recommandé de s’arrêter pour vérifier la disponibilité. Il n’en demeure pas moins que cette solution est intelligente, économiquement pleine de sens et écologique.

La ville a installé 7 000 parcmètres et 12 250 places de parking tous équipés des capteurs de présence de véhicules. Ceux ci envoient en temps réel sur un serveur les informations des disponibilités de places dans les quartiers ciblés.

Un indicateur de couleur donne la « température » du stationnement dans la zone, le nombre de places libres est indiqué également et il est possible aussi de contrôler les tarifs pratiqués avant de stationner.

Gains de temps, gains d’efficacité et donc économies de carburants et d’argent, cette solution, si elle s’avère efficace à SF sera certainement rapidement diffusée dans d’autres grandes métropoles.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Laisser un commentaire