Le Online In Store

Par Eric Saint-Frison | Le mardi 22 novembre 2011

Il y a quelques semaines, en assistant à une conférence sur le développement des recherches Internet liées à l’après-vente, une nouvelle notion nous a été présentée et je la partage aujourd’hui avec vous.

Ces dernières années ont été témoin de la croissance ininterrompue de la communication Internet, le fameux marketing « Online ».
Etre sur Internet ou ne pas y être ne fait plus débat, la question a été tranchée. Internet est un énorme levier de business et de communication. Plus personne de sérieux ne réfute ce point.

Nous avons ensuite naturellement (et très rapidement) évolué vers la génération de trafic via le web, le « Online To Store ». A ce stade la problématique était d’ajuster les bons outils qui permettaient d’attirer un maximum d’acheteurs dans vos showrooms, et non plus simplement les informer de l’existence d’un point de vente, d’un service ou même d’une offre comme beaucoup le faisaient en utilisant le web comme une sorte d’annuaire moderne dans lequel il fallait être présent.

Nous avons fréquemment parlé du fait que les clients, grâce à Internet, étaient très souvent mieux informés que les vendeurs auxquels ils avaient à faire. Et ceci pour une raison simple : ils savent avant le commercial les produits qu’ils ciblent et la plupart du temps les offres concurrentes à considérer. Ces clients sont déjà allés sur Internet pour construire leurs référentiels et détiennent donc une part de pouvoir élevé face aux vendeurs.

Et bien cette situation ne devrait pas s’arranger avec la notion nouvelle dont je vous parlais plus haut : Le « Online In Store » ou comment le client est maintenant connecté via ses outils mobiles. Et ceci sur le lieu de vente.

Pour illustrer mon propos, je vous propose cet exemple :

Un client entre dans un showroom VO. Il cible une voiture. Il regarde son prix. Il intègre dans son smartphone ou sa tablette les références de la voiture. Il regarde en direct les offres du marché et décide donc du bon ou mauvais positionnement de l’offre qu’il a face à lui.

Mais si ce client est connecté pour aller chercher de l’information sur Internet ou sur une application mobile, il l’est donc aussi pour que vous lui parliez. Les outils mobiles étant par définition géo-localisés, vous disposez alors d’une solution extraordinairement précise pour leur parler.

Aujourd’hui la question est donc de savoir comment vous pouvez être certains d’être à la fois facilement « trouvables » sur le web mobile ou les applications mais aussi comment vous pouvez mettre à votre service les capacités nouvelles des Smartphones et tablettes PC qui ont maintenant envahi le marché.

Et puis il faut aussi essayer de comprendre quelles sont les motivations de votre client à utiliser son Smartphone pendant son shopping ou son achat.

Une étude américaine récente met en évidence les raisons suivantes : Contacter des proches pour leur demander conseil, aller sur les réseaux sociaux pour essayer de trouver des informations sur le point de vente, surfer le web pour vérifier la disponibilité d’un produit ailleurs que dans le point de vente ou ils se trouvent, et bien entendu trouver des offres concurrentielles.

 

En fait, ce qui fait la force incomparable du web et de la mobilité, c’est sa capacité à ouvrir un champs de recherche illimité, du bout des doigts en un temps très réduit.

Alors si vous pensez que l’intégration de cette notion de « Online » => « Online To Store » => « Online In Store » est importante, n’hésitez pas à nous demander un conseil.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Un commentaire

Laisser un commentaire