Le e-marketing ça sert à quelque chose ?

Par Eric Saint-Frison | Le mercredi 3 novembre 2010

3,6 milliards d’emails reçus chaque jour en France, Italie, Espagne, Allemagne et UK dont près de 806 millions en France seulement !

Contactlab, agence Italienne spécialiste du e-marketing vient de publier la version 2010 de son étude sur les habitudes et les comportements vis à vis de l’email « marketing ».

Vous pouvez télécharger l’étude complète (libre dedroits) sur ce lien, vous y trouverez de nombreuses informations intéressantes pour vos stratégies marketing online (Cliquez ici pour la version synthétique ou là pour la version longue).

Dans les cinq pays analysés chaque jour, un utilisateur reçoit en moyenne 25,2 emails.

Un utilisateur français reçoit en moyenne 30 emails par jour.

22% des internautes dans les cinq pays, emploient habituellement un dispositif mobile de génération récente (Smartphone, iPod, iPad, PC de poche, etc.) pour la consultation de leur messagerie.

Sur l’ensemble, plus de 22 millions d’utilisateurs déclarent consulter habituellement leur boîte de messagerie électronique avec un Smartphone ce qui confirme toutes les enquêtes récentes qui mettent en lumière la croissance énorme des connexions Internet dites « mobiles ».

L’habitude est plus évidente dans le Royaume-Uni (21%), moins en Espagne (11%).

L’iPad est déjà utilisée pour la consultation des emails par 2% des utilisateurs. Et il n’a été lancé qu’en Avril aux USA et en Juin en France …

L’inscription aux newsletters est une pratique particulièrement répandue parmi l’ensemble des internautes européens : dans les cinq pays, les utilisateurs sont inscrits, en moyenne, a environ 7 newsletters.

Le pourcentage d’utilisateurs déclarant être inscrits à plus de 10 newsletters est en baisse par rapport à 2009.

43% des personnes sondées déclarent avoir effectué des achats en ligne directement depuis un lien dans une newsletter.

Le facteur qui incite le plus à l’achat est le contenu de la newsletter: 59% des répondants citent les informations fournies sur les offres et promotions.

À noter que 39% des personnes interrogées affirment avoir une confiance relativement élevée dans les newsletter auxquelles ils sont inscrits.

La question pour un distributeur et un réparateur auto est donc de savoir si l’utilisation de campagnes de marketing online (new letter, e-mailing, jeux, …) est correctement maîtrisée.

Et de mesurer l’impact des ses campagnes.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Laisser un commentaire