L’avenir est au Géo-Marketing et à la Géo-Publicité

Par Eric Saint-Frison | Le lundi 24 octobre 2011

Sous deux acronymes barbares (LBA & LBM) se cachent  deux grandes tendances du marketing et de la publicité actuelles :

LBA = Location Based Advertizing ou publicité géo-localisée.

LBM = Location based marketing ou marketing géo-local.

La publicité géo localisée est une nouvelle forme de publicité avec laquelle il faut commencer à se familiariser.

D’un point de vue marketing, la géolocalisation offre la possibilité de pousser la segmentation, le ciblage et donc la personnalisation de la relation clientèle à un niveau jamais atteint jusqu’à maintenant. L’intérêt majeur des données de géolocalisation est de permettre à un annonceur d’adapter son offre, son discours et sa communication en fonction de la localisation du client : L’efficacité maximum c’est promouvoir dans les supports Web et mobiles les offres disponibles dans les points de vente à proximité des consommateurs connectés ou sur leur radar de recherche Internet.

Cette forme dynamique de marketing et de pub est bien entendu basée sur les outils de communication modernes et mobiles qui se sont généralisés : Smartphones, Tablettes et maintenant GPS « intelligents » (permettant de recevoir et d’envoyer des messages via des cartes Sim intégrées), tous permettant de savoir où se trouvent vos clients car tous équipés de GPS. Et sur ces supports les applications (Apps) développées et qui favorisent cette nouvelle forme de communication se comptent par milliers. Les utilisateurs, les mobinautes sont donc déjà très à même d’utiliser ces outils et sont globalement demandeurs d’offres. Gardez présent à l’esprit que selon la dernière étude netpop pour Google, un tiers de vos acheteurs utilisent leurs smartphones ou tablettes pour accéder aux informations automobiles qu’ils recherchent.

Mais les outils ne sont pas les seuls favorisant cette nouvelle forme de marketing, la multiplication des réseaux sociaux avec la grande capacité de géo-localisation qu’ils comportent offre là encore un levier d’accélération du développement du marketing. Le fait même qu’un consommateur décide d’utiliser les Foursquare et autres Facebook Places de ce monde démontre son envie et sa disponibilité à pouvoir bénéficier en temps réel d’opportunités d’achats grâce à la géo-localisation.

Et je ne serai pas complet si je ne faisais pas référence au plus gros levier de géo-marketing à votre disposition, les moteurs de recherche et le web en général. Avec Google par exemple, ayant la capacité à vous localiser en temps réel, les points de vente correspondant à une recherche son mis en avant sur le résultat de la recherche. Donc, seuls les points de vente ayant un site Internet bien réalisés seront visibles. Et parmi ceux-ci, ceux étant capables de faire des offres précises et ciblées aux internautes auront une longueur d’avance.

Car la capacité à pouvoir connaître la position du consommateur permet de générer des messages publicitaires d’une grande précision et d’une plus grande intelligence. Par exemple, savoir que vos clients et prospects se trouvent dans la proximité de votre concession alors que votre atelier n’est pas rempli peut vous permettre d’envoyer une offre promotionnelle « à saisir » qui ne sera communiquée qu’à ceux se situant dans une position géographique justifiant un tel message. Savoir qu’un internaute recherche une voiture d’occasion de marque X dans la ville Y à un prix Z permet déjà de lui proposer la bonne réponse, c’est le résultat du travail du référencement et de la cohérence des mots clés que nous travaillons avec nos clients de manière ininterrompue.

En conclusion, même s’il reste beaucoup de chemin à parcourir avant que cette nouvelle forme de marketing ne soit mature, il est temps pour le monde de la distribution et de la réparation automobile de se lancer dans cette nouvelle approche du recrutement de clients. C’est économique, efficace et sans risque d’interférence ni de désordre avec vos autres clients qu par définition ne sont pas exposés aux offres s’ils ne sont pas en situation de l’être. Cela veut dire : pas de déperdition, une meilleure adéquation message / cible, et donc un taux de conversion à en attendre bien supérieur à toute autre forme de communication.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Un commentaire

Laisser un commentaire