La SNCF et OuiCar développent leur offre

Par Eric Saint-Frison | Le jeudi 27 avril 2017

C’est une nouvelle qui pourrait sembler anodine mais qui va faire du bruit à terme : La SNCF et OuiCar sa filiale d’autopartage (Rachat de 75% du capital pour 28 millions € en 2015), viennent d’annoncer la mise en location de certains véhicules de l’entreprise de transport ferroviaire durant les week-ends, lorsqu’ils sont inutilisés par les agents.

Voitures SNCF OuiCar

OuiCar et les voitures de la SNCF

L’idée est simple et la SNCF et OuiCar pourraient inspirer d’autres grandes sociétés ayant des parcs automobiles peu ou pas utilisés les fins de semaines.

Dans une phase 1, les clients OuiCar ou SNCF pourront trouver dans 9 gares françaises certains des véhicules de l’entreprise, qui sont utilisés habituellement en semaine par les collaborateurs du transporteur ferroviaire.

En passant à 9 villes test, la SNCF et OuiCar étendent leur offre puisque jusqu’à présent l’idée était en test dans 5 gares bretonnes seulement : Redon, Brest, Rennes, Saint-Brieuc et Vannes.

Désormais, c’est à Agen, Bordeaux, Bayonne et Lyon-Part-Dieu, donc des grosses (voir très grosses) gares que l’offre sera proposée.

SNCF et OuiCar

OuiCar et les voitures de la SNCF

La flotte est d’une centaine de voitures. mais attention, ce sont des voitures à 2 places, pas idéal pour une famille …

Elles seront disponibles du vendredi soir au dimanche soir.

Côté tarif, pas de doute c’est une offre agressive :Entre 15 et 26 € par jour, soit des tarifs bien inférieurs à ceux pratiqués par les loueurs traditionnels.

La SNCF et OuiCar ont un plan de croissance impressionnant : 500, 1.000, 7.000 voitures ?

L’arrivée sur le marché de la location du parc auto de la SNCF ne fait que commencer puisque ce sont de 500 à 1000 véhicules qui seront proposés avant la fin de l’année 2017.

La SNCF possédant environ 20.000 véhicules et ayant annoncé qu’elle souhaitait en mettre à la location environ 1/3 dans l’avenir, ce sont plus ou moins 7.000 voitures qui pourraient entrer en location de week-end d’ici peu. Une véritable offre massive, qui plus est, directement à la gare de destination. Simple, efficace, bon marché. L’auto-partage, mobilité du futur, vue avec une perspective presque industrielle. Un peu éloignée des principes fondateurs mais très intéressante.

De quoi influer fortement le marché de la location courte durée et participer encore  plus à modifier les habitudes de mobilité.

Le vecteur de cette stratégie est bien évidement OuiCar et son application pour réserver, faire l’état des lieux, ouvrir et fermer la voiture SNCF.

SNCF et OuiCar

L’application OuiCar pour réserver et débloquer la voiture SNCF

Elle va permettre au client de récupérer seul le véhicule qu’il a loué. Via son smartphone, le locataire va pouvoir débloquer le véhicule loué.

SNCF et OuiCar

C’est à Agen, Bordeaux, Bayonne et Lyon-Part-Dieu que l’offre sera proposée.

Il est évident qu’avec le support et le relais de la SNCF, OuiCar va prendre un avantage sur son principal concurrent : Drivy.

SNCF et OuiCar

La cible de OuiCar c’est Drivy

Maintenant la question est : Quelle autre entreprise, publique ou privée va rejoindre la SNCF dans cette stratégie d’utilisation de son parc automobile, immobile et inutile le week-end ? Je proposerai bien la gendarmerie ou la police nationale, mais je crains que cela ne soit pas réalisable …

 


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Laisser un commentaire