La baisse des ventes en Europe doit pousser à l’utilisation du Web !

Par Eric Saint-Frison | Le vendredi 8 octobre 2010

Avec une baisse des immatriculations de 10.4% en Septembre, l’Europe entre dans une zone de turbulence qui devrait durer.

Selon les chiffres publiés par JD Power, le marché Européen est attendu aux alentours de 12,8 millions de VN soit une baisse de 6,4% versus 2009 (pour mémoire le marché 2007 frôlait les 15 millions d’unités). Et cela alors que le marché 2011 est lui attendu en légère baisse à moins 2%. C’est le prix payé par la fin de tous les plans gouvernementaux de soutien à l’automobile l’année dernière et cette année pour ceux qui en ont maintenu une partie (comme la France).

Aucun pays majeur n’échappe à cette baisse :
En septembre l’Allemagne est à – 18% avec un cumul annuel à – 27,5% !
La France accuse un recul de 8% sur Septembre.
L’Espagne atteint – 27%
L’Italie – 19%.
Et le Royaume Uni, « seulement » de – 9% !

Cela va avoir des répercussions sur l’ensemble de la chaîne de valeur de la distribution.
Cela va tendre le marché, et bien entendu rendre plus difficile la conquête des clients « in market ».

Dans cet environnement l’utilisation de moyens de communication rapides, réactifs, bon marchés et permettant de se rapprocher du client au plus prêt seront vitaux.
Et parmi ces moyens celui qui représente la plus grande flexibilité, qui permet une mesure de l’efficacité en quasi temps réel, et qui est vraiment bon marché c’est sans aucune comparaison possible Internet et les outils de mobilité comme les « Smartphones ».

Pour un distributeur automobile, dans un environnement concurrentiel dur, ne pas avoir en main des outils web et mobilité efficaces, c’est se priver d’une composante clé d’une stratégie marketing vitale.

Mettre en œuvre ces outils prend un peu de temps, donc l’anticipation est nécessaire.
C’est maintenant que vous devez construire vos stratégies et mettre en place les moyens au service de celles-ci, car beaucoup de vos concurrents ne se posent plus la question depuis longtemps et les distributeurs seront mis sous pression d’acteurs connus et d’autres moins connus sous peu … Et le retard déjà accumulé sera difficile à rattraper.

Jetez un oeil sur le site de Delta (http://www.delta-car.ch/main.aspx?culture=fr-fr&ctx=faq), mandataire / grossiste.
Ils sont installés en France depuis 3 ans, appuyés sur Auto Distribution et disposent maintenant d’un réseau de MRA, ou d’ex agents.
Ils ont des moyens, une vision et l’intention de se servir dans un marché français à bon potentiel pour eux.
C’est l’exemple type de perturbateurs de vos business qui peuvent rajouter de la complexité à un espace concurrentiel déjà compliqué.

Prenez le pas sur ces entreprises qui n’ont aucune volonté de servir un client à 360°, c’est à dire de la vente de la VN à sa reprise 7 ans plus tard en ayant assuré un service de qualité et la mise à disposition de pièces de rechange ou de garanties.

Soyez prêts au plus vite le temps presse et les contacts générés par le web seront de plus en plus durs à obtenir (et de plus en plus chers).


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Un commentaire

Laisser un commentaire