Auto Net Le blog des professionnels de l'Automobile sur Internet

Internet Explorer est-il mort ?

Par Eric Saint-Frison | Le mardi 16 juin 2015

20 ans après sa création, et 2 ans après la mort de Windows Live Messenger, assiste-t-on à la fin d’un mythe ?

internet explorer mort

C’était le 24 Mars dernier : Microsoft annonçait officiellement le remplacement progressif de son navigateur phare Internet Explorer par son nouveau navigateur annoncé en Janvier sous le nom de code « Projet Spartan« , et baptisé plus tard Microsoft Edge.

Crée au tout début des années 90, l’histoire d’Internet Explorer débute vraiment en 1997, lorsque le navigateur commence sérieusement à menacer le roi de l’époque Netscape, notamment grâce à son intégration totale à Windows 98, qui est en fait une application très difficile à désinstaller.

internet explorer 4.0

La version 4.0 d’Internet Explorer : le début d’un règne sans partage

Après avoir terrassé son grand rival Netscape, Internet Explorer règne en maître sur son domaine pendant 5 longues année, allant jusqu’à une part de marché de 95% en 2003 ! Mais dès 2002, une fondation née des cendre de Netscape fait surface sous le nom Mozilla et lance le navigateur Firefox crée sur le modèle de développement open source. A cette même période, la justice européenne parvient à perturber le monopole de Microsoft dans le domaine jusqu’à faire plier la firme en 2009 qui accepte enfin de donner le choix à ses utilisateurs européens  entre Internet Explorer, Firefox, Safari et … le nouveau-né Google Chrome.

Affaibli par cette concurrence musclée et par un désamour grandissant de la part du public, notamment à cause de failles et de bugs beaucoup trop fréquents, le roi des navigateurs qui s’est reposé sur ses lauriers, se laisse très vite rattrapé et doublé techniquement par ses concurrents. Internet Explorer devient la risée du net : la blague de geek la plus courante : « A quoi sert Internet Explorer ? à télécharger Firefox ou Chrome »

Dès 2010, IE passe sous les 50% de part de marché et dès Février 2012, Chrome lui vole la première place ! Aujourd’hui, Chrome règne en maître avec 40% de part de marché. Firefox et même Safari, pourtant réservés aux ordinateurs, portables et tablettes à la pomme sont en train de dépasser IE. Ils tournent tous autour de 15% de part de marché. Gros coup dur pour Microsoft !

StatCounter-browser-ww-yearly-2010-2015

évolution de la fréquentation des différents navigateurs web

Ainsi, après l’arrêt de MSN en 2013, de Windows XP en 2014, 2015 sera-t-elle l’année de la mort d’Internet Explorer ?

En fait, ce n’est pas tout à fait la fin : Le navigateur par défaut de Windows 10 sera bien Microsoft Edge, successeur de IE développé à partir d’une page blanche, qui sortira en même temps que l’OS, cet été. Mais IE aura toujours sa place dans Windows 10 même s’il n’aura plus droit à des mises à jour et qu’il restera dans l’ombre de son successeur (pas d’icône directement accessible sur le bureau).

Pourquoi ne disparaît-il pas ?

Même largué techniquement et dépassé par ses concurrents en nombre d’utilisateurs, IE reste tout de même utilisé par plus d’un internaute sur 10 et est surtout encore utilisé par bon nombre d’entreprises qui ont développé des outils internes sur cette plateforme indispensable il y a encore peu de temps. Il est donc impossible pour Microsoft de s’en séparer définitivement du jour au lendemain et d’imposer le nouveau Edge à tout le monde. La mort de l’ex-souverain sera donc lente et douloureuse, le temps que le nouveau navigateur se fasse une place dans le cœur des internautes et puisse être enfin assez armé pour défier ses concurrents les plus agressifs. Edge semble déjà mieux armé que son prédécesseur puisqu’il sera une application universelle, c’est à dire pouvant fonctionner autant sur PC que sur tablette et smartphone. Edge pourra enfin prendre en charge différentes extensions et intégrera également un assistant vocal appelé Cortana (comparable à Siri pour les produits Apple) et un mode lecture.

Microsoft Edge

Microsoft Edge : un petit air de famille avec Google Chrome ?


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Laisser un commentaire