Les amis de Siri débarquent dans votre voiture!

Par Alexandre Mahé | Le mardi 24 janvier 2017

Le CES de Las Vegas à peine clos, une des tendances technologiques marquantes est l’intelligence artificielle qui réalise une entrée fracassante dans le monde de l’automobile!

Vous connaissiez sûrement l’assistant vocal Siri de l’iPhone. Il a désormais de nouveaux camarades qui, tout en semblant plus évolués que jamais, font une entrée fracassante dans l’habitacle même de vos voitures. Nous avons sélectionné pour vous 4 concepts marquants de la grande messe technologique annuelle:

Hana de Honda et Yui de Toyota misent sur l’émotion 

 

 

La particularité de ces deux intelligences artificielles proposées par ces constructeurs japonais est l’approche essentiellement tournée vers les rapports humains. Ambivalent venant d’une entité virtuelle me direz-vous ?  Tout comme le film « A.I Intelligence artificielle » de Steven Spielberg, ces systèmes vont apprendre de l’humain pour progressivement leur ressembler de manière la plus fidèle possible. Le conducteur sera ainsi le cobaye de ces IA qui vont l’analyser jusqu’à ses expressions faciales pour détecter son humeur et agir en conséquence.

Hana pourra par exemple vous conseiller une route alternative en cas de pic de stress détecté et même vous commander un café pour vous détendre! Hana est également pensée pour vous faire réaliser des économies de manière écologique. Premièrement, grâce à la technologie appelée V2G pour « Vehicle 2 grid ». Imaginons le cas où votre véhicule se recharge en électricité au tarif le plus bas durant les heures creuses (la nuit par exemple), cette dernière revendra au réseau électrique l’énergie non utilisée en réalisant un bénéfice. Enfin, Hana propose un système intégré de VTC autonome: la voiture pourra d’elle même faire des trajets pendant la journée en conduisant des clients et ainsi vous faire gagner un peu d’argent lorsque vous ne l’utilisez pas. Hana optimise donc totalement l’utilisation de votre véhicule.

De son côté, Toyota a dévoilé YUI, son IA intégrée au sein de son « Concept-i », lui aussi électrique et doté de fonctions de conduite autonome. Yui est omniprésente dans le véhicule, que ça soit à l’extérieur (phares qui clignent, portières…) ou à l’intérieur (LED et écrans placés un peu partout). L’objectif est d’interagir à la fois avec ses passagers mais également avec le monde qui les entoure (Yui est capable d’utiliser voix, lumière ou même les gestes). Contrairement à Hana, Yui semble même en mesure de décider en lieu et place des passagers et du conducteur ce qu’il convient de faire. Utile pour empêcher quelqu’un n’étant pas en état de conduire de prendre le volant mais perturbant sur la liberté de choix de l’humain vis à vis de sa « machine » ou dans les cas d’urgence.

Quelle réaction de la part des consommateurs ?

C’est la grande inconnue de cette approche. Seront-ils emballés par l’idée de considérer quasiment d’égal à égal une IA qui pourra leur apporter des bénéfices certains mais aussi se révéler très intrusive dans leur vie privée ? Où à l’inverse sera-t-elle sous utilisée et un peu délaissée comme Siri l’est aujourd’hui au delà des 2 ou 3 essais pour tester la fonction et rire entre amis ?

L’avantage qu’ont ces assistants personnels intelligents par rapport à ceux de votre mobile est qu’ils se commandanet par la voix, ce qui permet de garder les mains libres. Votre niveau d’attention risque néanmoins d’en pâtir et c’est justement là que la conduite autonome entre en piste!

 

Ford signe avec Amazon pour installer Alexa dans ses voitures

 

Nous connaissions la volonté d’Amazon d’investir le marché de la vente automobile et même de l’après vente. Nous découvrons désormais qu’Alexa, l’assistant personnel intelligent de la marque, va désormais débarquer dans nos voitures -enfin chez Ford pour commencer- . En effet, Echo (le nom du produit – une enceinte connectée-) a réussi sa première tentative de s’immiscer dans les foyers ( 8 millions d’unités vendues aux USA en 2016). Amazon tente désormais de pousser son avantage jusque dans le secteur automobile.

Dans le cas précis, Amazon et Ford ont profité du CES pour annoncer la commercialisation dès cette année de modèles dotés d’Alexa. Les bénéfices utilisateurs sont réels et concrets, le service semble avoir tout pour réussir. L’accent est ainsi mis sur la connectivité avec la maison (dotée elle aussi d’un Amazon Echo bien évidemment). Le conducteur pourra entre autres: commander l’ouverture de la porte du garage, allumer le chauffage de la voiture à distance (et réciproquement allumer le chauffage du salon depuis sa voiture, histoire d’être toujours au chaud), allumer les lumières depuis sa voiture… Les possibilités semblent infinies.

Tout comme Apple Carplay et Android Auto (que Ford va d’ailleurs également intégrer), un autre membre des GAFA pousse sa diversification afin d’être présent à chaque seconde de votre vie. A terme, une visibilité maximale pour la marque et ainsi son immense catalogue de produits, lesquels on imagine vous seront suggérés en fonction des situations ( Alexa vous préviendrait des premières faiblesses d’un essuie glace et le commandera directement sur Amazon).

 

Détecter les pannes avant qu’elles n’aient lieu

Ne dit-on pas qu’il vaut mieux prévenir que guérir ? C’est le crédo de la start-up israélienne 3D Signals qui se base sur une analyse permanente des bruits émis par le véhicule pour reconnaître l’arrivée d’une panne éventuelle. Nous sommes ici plus dans le registre Minority Report mais la compagnie promet un temps d’immobilisation réduit de 40%.

 

Demain c’est déjà hier

Il n’est pas question ici de concepts flous, lointains et inapplicables qui seront renvoyés aux calendes grecques. Le fait marquant dans ces nouvelles innovations reste le délai: immédiatement disponible pour Alexa par exemple, avec une promesse d’amélioration et de mise à jour perpétuelle.  Tout ceci nous rappelle de grands classiques du cinéma tel le très bon Her de Spike Jonze. Fonçons nous vers un vrai futur déshumanisé ? et surtout quelles opportunités de business se cachent derrière toutes ces innovations ?

 


Alexandre Mahé

Alexandre est consultant en stratégie automobile au sein de l'agence Argus Conseil. Après un parcours réussi chez un grand constructeur automobile et un institut d'études international, Il apporte sa double expérience automobile et innovation pour détecter et analyser les grands mouvements du secteur.


Un commentaire

Laisser un commentaire