IE6, la fin. Enfin !

Par Eric Saint-Frison | Le mardi 20 décembre 2011

Je vous avais parlé de la fin annoncée (et souhaitée) de IE6 il y a quelques temps déjà (article Digital Dealer).

Je vous ai présenté les chiffres mettant en relation le QI des internautes et le navigateur qu’ils utilisaient (article). Et ceux ayant recours à IE6 (ou 7 d’ailleurs) n’étaient pas flattés par cette étude.

Dans les deux cas je mettais l’accent sur la nécessité, le besoin même, de voir ce vieux navigateur (plus de 10 ans ou une éternité sur le web) cesser d’exister sachant qu’il est générateur de travail et de coûts inutiles en plus d’être totalement périmé technologiquement.

Il semble que Microsoft ait décidé d’accélérer le mouvement et selon une information publiée sur CNET France, a partir du début de l’année 2012, les utilisateurs des anciennes versions d’Internet Explorer et particulièrement ceux disposant encore d’IE6 verront IE8 ou IE9 s’installer sur leur PC par le biais des mises à jour automatiques de Windows.

Ainsi, après avoir utilisé la manière douce depuis Mars dernier avec la mise en ligne du site de sensibilisation ie6countdown.com, l’éditeur de Redmond va utiliser la manière forte en utilisant les mises à jour automatiques de Windows.

Il prévient ainsi via le blog officiel Exploring IE que l’Australie et le Brésil seront les premiers touchés par cette procédure qui verra une nouvelle version d’Internet Explorer être téléchargée pour les personnes étant réglées sur les mises à jour automatiques. Ainsi, sous Windows XP, IE6 et IE7 seront transformés en Internet Explorer 8 tandis que sous Windows Vista, IE6, IE7 et IE8 seront transformés en Internet Explorer 9 et sous Windows 7, IE8 sera transformé en IE9. Cette dernière version d’Internet Explorer n’est pas compatible avec Windows XP. Microsoft n’a pas précisé sous quel délai ce déploiement sera étendu à d’autres pays dont ceux d’Europe.

En clair cela veut dire que Microsoft a décidé d’accélérer la fin de IE6 et 7.

L’infographie ci-dessous, reprenant le même modèle que celui de l’article paru sur ce blog en Mai dernier, montre bien que certains pays ont réussis à tuer le navigateur, alors que la Chine par exemple est l’un des points de résistance les plus forts. Pour information, en Mai, le monde était encore utilisateur de IE6 à 11,4%, il n’en reste plus que 8,3% aujourd’hui.

Et en Europe nous sommes aux alentours de 1,5%. La France est elle à 1,7%.

Alors si vous faites parti des derniers « dinosaures » utilisant IE6, ou si l’un de vos fournisseurs vous oblige à garder ce navigateur actif pour accéder à un vieil outil qu’il aurait développé et pas fait évoluer, il est urgent de vous mettre à jour car par dans peu de temps IE6 n’existera plus et ce sera une bonne chose.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Un commentaire

Laisser un commentaire