Auto Net Le blog des professionnels de l'Automobile sur Internet

Filld : Le Uber du pétrole

Par Eric Saint-Frison | Le dimanche 31 mai 2015

« Allume ton smartphone pour remplir ton réservoir, c’est aussi simple que ça ! »

C’est l’histoire de Scott Hempy, jeune américain, qui un jour fait une blague à sa femme. Sur la route, en train de chercher une station essence pour faire le plein, il dit à sa femme : « Ce serait cool s’il y avait un truc comme les avions ravitailleurs de l’armée de l’air américaine ! » Cela éviterait de s’arrêter à la station-service. Les deux rigolent, l’histoire aurait pu s’arrêter là. Sauf que la scène se passe à la Silicon Valley, seule région au monde où ce genre de réflexion peut être à l’origine d’une énième nouvelle start-up : Filld.

Filld c’est quoi ?
Malheureusement, ce n’est pas (encore ?) un avion ou un drone qui viendrait remplir votre réservoir tout en continuant de rouler.

Pour l’instant en phase de test à la Silicon Valley, Filld pourrait être la réponse à la question : Et si on pouvait faire le plein sans passer par la case station-service et ainsi gagner du temps pour voguer à d’autres occupations un peu plus divertissantes ?

Concrètement, vous téléchargez l’application disponible sur iPhone (en cliquant ici), vous vous identifiez, rentrez certaines informations concernant votre véhicule et l’adresse où vous voulez que la « station essence » arrive ! Pensez juste à déverrouiller la trappe à carburant (en attendant que cela puisse se faire par smartphone ou smartwatch). Résultat : un mini camion-citerne viendra faire le plein de votre voiture sans même que vous ne vous en aperceviez, bienvenue au 21ème siècle ! Le prix au litre est le prix moyen de la zone géographique dans laquelle vous vous situez, majoré de 7$ de frais de livraison.

filld-app-simple

L’application Filld sur iPhone

Certes, cette innovation ne vous ferait gagner que 15 minutes tous les 10 jours, mais c’est déjà énorme selon Scott Hempy, surtout à l’époque de la « sharing economy » où nous voulons tout, tout de suite et où nous voulons de plus en plus nous affranchir de contraintes et de tâches « ménagères ».

Et l’écologie dans tout ça ?

A la question : cette start-up ne va–t-elle pas à l’encontre de la transition écologique ? Scott répond : « Combien coûtent à la planète des milliers de voitures qui vont jusqu’à la station-essence par rapport à un camion qui va directement faire le plein de chaque véhicule ? » Certes, mais il reste toujours le problème de l’avenir de la voiture à essence. Celle-ci n’est t-elle pas de plus en plus menacée par la prolifération des véhicules électriques, hybrides et même à pile à combustible de plus en plus présentes dans les gammes de chaque constructeur ? Cette application n’arrive t-elle pas trop tard ?

Fréquemment comparée à Uber, cette strat-up serait en fait plutôt une sorte d’Amazon de l’essence dans le sens où elle permet de se passer d’infrastructure pour favoriser le service à domicile. « Ce qu’ils ont fait pour les livres, nous pouvons le faire pour le pétrole »

Filld n’est pour l’instant équipé que d’un seul camion-citerne qui fournit les quartiers proches de la Silicon Valley, terrain de jeu d’une certaine Google Car. Et vous, vous y croyez ?


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


allogarage

Le 31 mai 2015 à 20 h 29 min

Encore une idée « révolutionnaire » qui va permettre aux fondateurs de lever des millions…
Peut-être il y a 50 ans ca aurait pu être une bonne idée mais aujourd’hui avec les véhicules consommant moins et le monopole des pétroliers qui fixent les tarifs cette idée n’a 1) aucun intérêt et 2) aucun avenir.

On attend l’éclatement de la bulle (Twitter, Snapchat, …) pour revenir à des business plus réalistes.

Répondre

occazen

Le 1 juin 2015 à 19 h 53 min

C’est une idée qui mérite, au contraire, d’être pris au sérieux.. Justement, avec les voitures consommant moins et l’explosion future des voitures électriques, il ne sera peut être plus rentable de distribuer du fuel via un réseau fixe très couteux et émergera un mode de distribution plus flexible et ajustable. On en rigole maintenant, et peut être dans 15 ans, on aura tous une carte d’abonnement chez eux.

Répondre

Laisser un commentaire