Facebook : Les statistiques cassent les idées reçues !

Par Eric Saint-Frison | Le lundi 6 décembre 2010

Facebook c’est pour les gamins
Jamais ce ne sera un outil pour le business ! 
C’est une hérésie, ça ne m’intéresse pas !

Ce sont quelques réponses entendue lorsque nous proposons d’intégrer le web social dans une stratégie Internet. C’est aussi souvent un commentaire de salon quand il s’agit « d’avouer » ou non que l’on est sur Facebook. Ceux qui y ont sont actifs, comme moi, doivent souvent argumenter de la justification d’une telle attitude infantile. Et expliquer comment l’on peut courir autant de risques avec sa réputation dans un tel espace public.

Concernant cette dernière question, pour moi la réponse est limpide : Je n’irais pas plus sur Facebook qu’ailleurs exposer en public quoi que ce soit de vraiment privé. C’est mon libre arbitre de déterminer ce qui doit rester « caché » et ce qui peut être partagé. Comme dans la « vraie » vie, ni plus ni moins.

Savez vous que nous sommes plus de 20 millions de français inscrits sur Facebook ?

Le site checkfacebook vous livrera régulièrement les statistiques sur ces français (et sur le monde entier aussi d’ailleurs) qui y sont inscrits.

En France, c’est plus de femmes que d’hommes (51% / 49%) !

Et des tranches d’âge plutôt surprenantes :
Les 18/24 ans ne représentent que 26,3% alors que les 25/34 pèsent 26,6% et les 35/44 comptent pour 15,1%. Donc les 25/44, au coeur des stratégies de conquête marketing arrivent à près de 42% des inscrits Facebook. C’est tout juste énorme.
Rajoutez à cela les 8,4% des 45/54 ans et vous avez plus de 50% des utilisateurs du site qui sont les clients les plus chéris par les annonceurs en général et ceux de l’automobile en particulier.

Alors, si vous me permettez ce conseil, créez vite vos espaces Facebook professionnels, vos boutiques Facebook en ligne et commencez à faire le marketing que vos clients attendent.

Vous ne savez pas vous y prendre ? Appelez Digital Dealer


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Ggideaud

Le 7 juin 2011 à 22 h 28 min

Encore une iéde reçue, le nombre ne justifie rien.

Tous le monde y est parceque c’est in mais les gens n’y sont pas disposés à lire des encarts publicitaire, c’est même intrusif et décalé dans un espace qui n’a jamais été dédiée au marketing des entreprises.

De plus, les informations sont trop rapidement mises à la corbeille du fait d’une circulation d’informations allant dans tous les sens et qui ne sont pas du tout sur le même plan ( exemple: information sur une entreprise suivi d’informations personnelles d’internautes sur des sujets totalement prosaiques).

Cela n’a aucun impact et surtout cela décridibilise l’entreprise

Répondre

    Eric Saint-Frison

    Le 4 juillet 2011 à 7 h 31 min

    C’est un point de vue; Il n’empêche que le nombre de « J’aime » en faveur de certaines marques est impressionnant et que le marketing des communautés est un outil qui doit être considéré.

    Répondre

Laisser un commentaire