Voiture connectée : Etude TNS & Bearing Point Institute

Par Eric Saint-Frison | Le mercredi 25 mai 2016

C’est une habitude sur ce blog de vous proposer des études ciblées sur les évolutions de la consommation automobile que nous considérons comme essentielles à votre information. Publiée cette semaine, cette étude de TNS et de Bearing Point Institute, est centrée sur les attentes des consommateurs en matière de voiture connectée.

Etude voiture connectée TNS & Bearing Point

Les experts sont tous d’accord pour dire que d’ici à 2020, le marché mondial des véhicules verra plus de 80% de ses ventes se faire avec des véhicules connectés.

L’étude « Connected Cars » que nous vous proposons et que vous trouverez en fin de ce post a été effectuée par TNS et Bearing Point Institute dans 7 pays européens : Allemagne, Espagne, France, Hollande, Norvège, Royaume-Uni et Suède.

Elle s’est adressée à 3.700 possesseurs de véhicules connectés de 11 marques différentes avec un assez fort positionnement premium (7 marques sur les 11): Jaguar, BMW, Volvo, Land Rover, Audi, VW, Ford, Porsche, Mercedes, Peugeot, Renault.

Que nous apprend elle ou plutôt que nous confirme-t-elle ?

1/ Le conducteur connecté s’ignore.

Si dans les sept pays étudiés, près de 60% des acheteurs (66 % en France) ont été influencés dans leur parcours d’achat par les équipements / fonctionnalités connectés, et que pour un tiers des acheteurs (35% en France) il s’agit même d’un critère primordial dans leur décision d’achat, pour autant la réalité des connaissances des fonctionnalités connectées des véhicules achetés est plutôt réduite : « 4 conducteurs de voitures connectées sur 10 (3 sur 10 en France) ignorent encore tout des fonctionnalités de connectivité de leurs véhicules. »

2/ Les acheteurs ne sont pas effrayés par la complexité des technologies mais les marques et leurs réseaux ne sont pas encore à la hauteur des attentes en matière d’explication.

Seulement 10% des acheteurs considèrent qu’il est difficile de choisir dans les offres de véhicules connectés. Pour 38% des cas, (33% en France) il n’y a eu aucune démonstration des fonctionnalités connectées au niveau de la concession. Une vraie perte d’opportunité pour valoriser la marque et le produit de la part des vendeurs. Et autant d’occasions manquées de satisfaire son consommateur lorsque l’on sait à quel point la bonne utilisation des fonctionnalités est étroitement liée à la qualité des recommandations que l’utilisateur aura eue en amont de l’achat.

Dans 25% des cas (20% en France), les acheteurs ont manqué d’explications et d’informations sur ces fonctionnalités.

3/ La sécurité et la navigation sont les principaux avantages souhaités par les acheteurs.

D’après l’étude, la sécurité et la navigation dominent les avantages attendus (62% chacun), les indicateurs de conduite (carburant, comportement) suivent à 55% et de manière assez surprenante les avantages du multimedia ne sont considérés comme réellement importants que pour 40% des personnes interrogées.

Côté fonctionnalités, l’infotainment (Wi-Fi embarqué, hotspot, Réseaux sociaux, Streaming musical, lecture et saisie de SMS, applis, etc.) domine à 45% (pour 51% en France) et est suivie par la Navigation GPS à 49% (47% en France).

Ces deux fonctionnalités restent les plus utilisées par les conducteurs une fois en possession de leur véhicule connecté : 55% utilisent l’infotainment (62% en France) et 53% utilisent la navigation (50% en France). Viennent ensuite : les équipements de confort, commande au volant, ordinateur de bord, ouverture/démarrage sans clé… (20%), l’assistance à la conduite (19%) puis à égalité, les fonctionnalités qui touchent à l’entretien du véhicule ou à l’assistance automatique (11%).

4/ La voiture devient « Smart ». Enfin !

Toutes les marques n’ont pas encore intégré l’absolu besoin de simplicité dans les interfaces avec les utilisateurs. Pour être au moins aussi intuitifs que les grands fabricants de solutions mobiles (Apple, Google, Samsung, …), les constructeurs doivent s’obliger à suivre le mouvement des interfaces simples, lisibles et agréables. Et surtout facile à prendre en main. Pour que les Smartphones soient maintenant accompagnés de Smartcars.

D’après TNS et Bearing Point, Audi, BMW et Mercedes sont les mieux perçues en termes de simplicité d’utilisation de leurs équipements connectés.

Pour Karen Tartour, Directrice du pôle Automobile TNS Sofres : « L’avenir de la voiture connectée n’est pas qu’une question d’innovation technologique entre les mains des ingénieurs. Les équipes marketing et les forces de ventes ont un rôle clé à jouer dès à présent. La connectivité est une opportunité formidable pour présenter de nouveaux bénéfices aussi bien fonctionnels qu’émotionnels auprès des conducteurs. Créateurs de valeurs, vecteurs de différenciation, les équipements embarqués et connectés doivent être mis en avant, expliqués pour assurer aux conducteurs des expériences réussies, et générer de l’engouement. La méconnaissance de ces équipements par les conducteurs représente déjà un manque à gagner certain pour les constructeurs. A plus long terme, cela représente aussi un risque de laisser d’autres acteurs s’emparer de l’usage des données de leurs clients. »

Sarah-Jayne Williams, Associée BearingPoint, ajoute : « Les voitures connectées ouvrent une nouvelle ère automobile. Les équipementiers voient se déplacer leur modèle B2B vers un modèle B2C où ils ont l’opportunité de construire une relation durable avec leurs consommateurs. L’offre est en train de changer : de produits physiques, ils vendent désormais des plateformes de services digitaux. Pour réellement exploiter cette nouvelle ère, les constructeurs doivent investir au bon endroit pour s’assurer du plaisir des conducteurs à utiliser leurs fonctionnalités. »

Voici le slide share de l’étude « Connected Car » (voiture connectée) par TNS & Bearing Point Institute.

Connected Car : 7 pays sur la voiture connectée from TNS Sofres

Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Laisser un commentaire