eCommerce Automobile: Les « Pure Players » se renforcent

Par admin | Le mercredi 27 octobre 2010

Vous aviez tous déjà entendu parler d’Auto IES, d’Aramis Auto ou de Elite Auto…? Des « mandataires » qui bradent les voitures neuves sur Internet et récupèrent des clients qui, à la base, sont normalement destinés à venir chez vous, concessionnaires et distributeurs automobiles.

Au début, un « épiphénomène » dans la distribution automobile. Mais depuis les 5 dernières années, ces acteurs s’implantent de plus en plus fortement sur Internet, récupérant de plus en plus de clients, voulant acheter sans se déplacer, on-line, et cherchant avant tout un « prix », avant une voiture.

Au début, un marché assez réduit aussi, sans « avenir » selon certains, sans « modèle économique viable » selon d’autres. Pourtant, depuis 5 ans, les mandataires grossissent et deviennent de plus en plus nombreux.

Aujourd’hui, plus que des mandataires, c’est ce qu’on appelle les « Pure Players » du eCommerce qui ont décidé d’entrer sur ce marché de la vente de voiture sur Internet. Les mêmes acteurs, qui il y a 10 ans, ont décidé d’entrer sur le marché des produits Hi-Fi, électroménager, Hi-Tech il y a 10 ans. Les mêmes qui avait été jugé comme des « mort en sursis » il y a 10 ans. (Regardez, c’est l’image ci-dessous !)

eCommerce Automobile, vendre des voitures sur Internet

En effet, Rue du Commerce a décidé de s’allier à AUTO-IES, après l’alliance commerciale avec Auchan, pour vendre des voitures neuves sur Internet. Rue du Commerce. L’un des 3 plus grand sites de eCommerce Français. Et surtout, une entreprise rompue aux techniques et tactiques du eCommerce: achat de mots clés, publicité, évènementialisation, création de trafic, fiche produit, publicité avec « retargeting ». Depuis 10 ans, Rue du Commerce a eu le temps de se faire son expérience.

Qu’est ce que cette alliance signifie ?

Tout d’abord, que les mandataires cherchent des alliés pour se développer. Ce qui peut être une bonne nouvelle pour certains grands groupes de distributeurs qui veulent diversifier leurs activités et leurs sources de revenus. Mais qui peut être aussi une mauvaise nouvelle, si ils arrivent à se créer une position de négociation dominante dans la relation avec les concessionnaires et distributeurs automobiles…

Ensuite, que le marché du « eCommerce Automobile » est maintenant officiellement reconnu comme un marché à potentiel. Potentiel à court et moyen terme. Un vrai potentiel.

Mais comme sur les marchés « originels » de Rue du Commerce, il y a de la place pour les « grands » et pour les « petits ». Le marché va, logiquement, se concentrer à terme sur quelques « majeurs » du eCommerce automobile. Potentiellement, des distributeurs ou groupes de distribution automobile qui auront su se positionner et se développer rapidement sur le marché. Mais à coté d’eux, il reste aussi de la place pour des acteurs plus petits et plus locaux. C’est à dire: les distributeurs et concessionnaires automobiles qui ne sont pas des « grands groupes ».

N’importe lequel d’entre vous. Pas tous bien entendu. Mais certains d’entre vous qui décideront de mettre les « moyens » pour entrer sur ce canal de distribution. Rassurez-vous, cela coute moins cher que de construire une concession.

Mais le Retour sur Investissement est bien plus intéressant… Justement parce que l’investissement est bien moins important !

VIA


admin


Laisser un commentaire