Naming : trouver un nom pour son véhicule, un exercice difficile

Par Cédric Cichowlas | Le vendredi 18 novembre 2016

Opel a dévoilé hier le nom de son futur SUV, le GrandLand X. Et presque immédiatement, les premiers jeux de mots ont fusé, notamment sur la ressemblance avec le Groland, cette « présipauté » imaginaire créée par des humoristes de Canal+. Mais Opel n’est pas le premier à avoir des soucis de « naming » avec ses produits. Retour sur quelques exemples automobiles.

 

Après le Mokka X, le Crossland X (remplaçant du Meriva), Opel a officialisé hier le nom de son 3008 maison. Il portera le nom de Grandland X. Et quelques heures seulement après cette révélation, les jeux de mots et surtout les références au Groland ont commencé à fuser.

 

naming-grandland-x

Le prochain SUV d’Opel prendra le nom de GrandLand X

 

Cette mésaventure n’est pas la première pour un constructeur automobile. D’autres modèles ont connu pareil destin et certains ont même dû changer de nom.

 

Un des exemples les plus « connus » est celui du Mitsubishi Pajero. Même si en France, tout le monde connaît le Pajero, en Espagne en revanche, le 4X4 de la marque au diamant a du être rebaptisé Montero. Pourquoi ? Car espagnol, pajero désigne une personne s’adonnant au plaisir solitaire et par extension une personne pas très appréciée…

 

pajero montero naming

Le Mistubishi Pajero s’appelle Montero en espagnol…

 

Autre exemple, plus récent, la Tata Zica. La petite citadine de la marque indienne a dû changer de nom juste avant son lancement imminent car elle portait le nom d’un virus répandu en Asie et en Afrique, mais qui a récemment émergé en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Souvent bénin chez l’adulte, il provoque des malformations des fœtus. La Zica est donc devenue la Tiago. qui, pour la petite histoire, n’a pas comme parrain Thiago Silva ou Thiago Motta, mais… Lionel Messi ! Allez comprendre…

 

tata zica tiago naming

Quel moustique a piqué Tata ? La Zica a finalement pris le nom de Tiago.

 

Parmi les autres victimes d’un mauvais « naming » on peut également citer la Toyota MR2, la Mazda Laputa, la Suzuki Cappucino, la Buick LaCrosse (qui signifie « masturbation » en argot québecois), la Ford Pinto (qui veut dire « pénis » en argot portugais) ou encore l’Alfa-Romeo Mito.

 

D’ailleurs, savez-vous qu’Honda et Renault ont un point commun ? Plus précisément la Honda Fitta et le Renault Koleos… Dans les pays nordiques, fitta représente vulgairement le vagin, tout comme koleos en grec… La Fitta est donc devenu Jazz en Europe. Quant au Koleos, il s’appelle… Koleos et la seconde génération gardera d’ailleurs le même nom…

 

fitta jazz naming

Difficile de s’appeler Honda Vagin… Jazz est un nom bien plus facile à porter !

 

Sans oublier, les Audi électriques portant le nom évocateur de E-tron

 

Tous ces exemples montrent la difficulté pour les agences spécialisées et les marques à trouver des noms qui soient le plus international possible, sans froisser les susceptibilités et sans s’attirer les moqueries.

 

D’autres exemples de mauvais « naming » vous viennent à l’esprit ? N’hésitez pas à les partager !

 

Bon week-end à tous !


Cédric Cichowlas

Cédric est consultant en stratégie automobile au sein de l'agence Go Between Conseil. Il apporte sa double expérience réseau de distribution et marketing manager / éditeur du site L'argus.fr avec tout ce qu’il a pu y acquérir comme connaissance du digital.


Laisser un commentaire