L’avènement de la course 2.0

Par Alexandre Mahé | Le vendredi 10 mars 2017

Les grands chamboulements technologiques dans l’automobile continuent. La transformation digitale se répand comme une traînée de poudre et touche désormais la course automobile! Petit panorama des dernières nouveautés

Sur Auto-net, nous sommes habitués à vous conter les avancées de la voiture autonome: les futurs taxis (parfois volants) , bus ou encore petits bateaux perchés sur la Seine, le XXI siècle sera autonome ou ne sera pas. Nous avons même conduit une étude pour vous tenter d’explorer davantage le sujet. Si la grogne de certains commence à monter et s’exprime désormais dans la publicité, aujourd’hui l’autonomie s’étend à la course automobile ! Les pilotes de F1, prochaines caissières de la transformation digitale ?

Des courses de voitures autonomes!

 

Cette question, loufoque à première vue suit la création du projet Roborace : une compétition de voitures autonomes avec de grands parrains : Nvidia (entreprise technologique de cartes graphique à la pointe de la voiture autonome), Michelin et la FIA. Les premiers tests ont eu lieu Buenos Aires mi-février en amont du grand prix de Formule E. Deux prototypes ont ainsi concouru pendant quelques tours. Si le premier a évité avec succès un chien sur la piste, le 2e n’a pas eu autant de chance et s’est écrasé contre une chicane. Quoiqu’il en soit, le spectacle semble déjà là !

On savoure déjà d’éventuelles courses mixtes entre voitures à pilotes et voitures autonomes pour un remake du mythique Deep Blue vs. Kasparov !

Roborace doit à terme se dérouler avant chaque course de Formule E. Nous parlons bien de la Formule E, petite sœur électrique de la Formule 1. Une course se déroule même chaque année en plein Paris aux Invalides. La notoriété de cet événement est pour l’instant limitée mais nul doute qu’avec des initiatives du type Roborace elle devrait attirer nombre de technophiles.

 

Des grands prix virtuels : surfer sur le succès de l’eSport

Cette même FE semble toujours friande d’initiatives technologiques. Elle a ainsi organisé pendant le fameux salon technologique CES de Las Vegas une course virtuelle dans les rues de Sin City où les pilotes professionnels affrontaient les meilleurs pilotes virtuels. C’est finalement un pilote virtuel -Bono Huis- qui a remporté la mise juste devant le pilote réel Felix Rosenqvist!

Cet événement permet à la FIA de s’accrocher au wagon de l’eSport, toujours plus juteux. Les compétitions de jeux-vidéos rencontrent en effet toujours plus de succès avec des sommes en jeu toujours plus conséquentes. Il y avait ainsi 1 million de dollars à gagner pour la course virtuelle de Las Vegas !
Pour l’instant, les jeux de course ne sont clairement pas majoritaires dans le monde des sports électroniques mais cela pourrait rapidement évoluer. Le très pointu Project Cars a ainsi fait une entrée remarquée.

 


Alexandre Mahé

Alexandre est consultant en stratégie automobile au sein de l'agence Argus Conseil. Après un parcours réussi chez un grand constructeur automobile et un institut d'études international, Il apporte sa double expérience automobile et innovation pour détecter et analyser les grands mouvements du secteur.


Laisser un commentaire