Auto Net Le blog des professionnels de l'Automobile sur Internet

Colibri (Hummingbird). Un nouvel animal dans la ménagerie Google.

Par Eric Saint-Frison | Le mercredi 9 octobre 2013

google-hummingbird-colibri

Après Panda et Penguin, Google a présenté une nouvelle composante de son dispositif de fonctionnement du moteur leader dans le monde : Hummingbird ou Colibri en français.

L’objectif affiché est de correspondre à la nature même de l’animal choisi pour représenter cette évolution. Un Colibri précis et surtout très rapide.

Google a communiqué sur le fait que Hummingbird avait pour fonction première de faciliter les réponses du moteur aux requêtes toujours plus complexes des internautes.

En effet ceux-ci, souhaitant gagner temps et efficacité dans leurs recherches utilisent des séquences toujours plus larges et précises dans les éléments qui composent leurs recherches.

Les chiffres publiés cet été par l’agence Synodiance en sont la démonstration : En 10 ans le nombre de mots clés utilisés à profondément évolué. Nous sommes maintenant à une moyenne légèrement inférieure à 3.

répartition-clics-nombre-mots-clé

Déployé maintenant depuis plus d’un mois, ce changement n’a été annoncé qu’après sa mise en oeuvre. Sans effets encore réellement visibles sur les performances des sites, ou en tous les cas sans les conséquences brutales que panda ou Penguin ont pu avoir, Hummingbird  – Colibri devrait malgré tout impacter positivement les recherches complexes.

Selon Amit Singhal,  Senior VP de Google, cette mise à jour a été particulièrement réfléchie pour « mieux répondre aux requêtes les plus complexes ».

Elle impactera toutes sortes de requêtes, mais elle est particulièrement efficace pour les questions longues »que les internautes sont de plus en plus nombreux à poser à Google.

Pour cela, elle devra permettre de mieux lier les mots entre eux, et de mieux comprendre le sens de l’ensemble de la « phrase » ou de la séquence de mots.

Cela va se traduire pratiquement par le fait que Google va faire remonter les pages répondant le plus précisément à la demande. On peut imaginer qu’à la requête « voiture renault clio occasion récente paris », ce soit bien la page contenant les éléments constitutifs de la recherche qui soient privilégiés dans les propositions alors que jusqu’à maintenant la page d’accueil de la marque aurait vraisemblablement été poussée en avant. Le but étant d’éviter de décevoir l’internaute en lui faisant gagner temps et précision. Et ceci doit favoriser les outils digitaux de la distribution auto, présentant les plus d’intérêt pour les consommateurs en recherche d’une information précise. Avec par conséquent une probabilité de conversion plus élevée.

Hummingbird – Colibri permettra également au moteur de mieux comprendre le sens des mots et donc d’accroître encore l’efficacité de Google. Le sens contextuel pouvant même être interprété. Par exemple, dans une requête du type « quel endroit pour achat pièces détachées », le mot « endroit » dans ce contexte, c’est-à-dire « magasin » serait identifié. Et si l’internaute s’est géo-localisé le moteur serait encore plus performant dans ses propositions

Tous ces exemple portent à croire que les changements opérés par Google Hummingbird affectent avant tout les requêtes de type longue traine, et qu’ils n’ont presque aucun impact sur les « grosses » requêtes, celles qui rapportent le plus de trafic. Ce qui pourrait d’ailleurs expliquer pourquoi ils sont passés si inaperçus.

Ces études ayant certainement poussé Google il y déjà plus d’un an à construire une gigantesque base de donnée, appelée « Knowledge graph », qui recense des objets, des éléments, des sociétés, des individus, des lieux, des personnes, …, enfin presque tout en fait.

Cette base de donnée servant à « comprendre » le but de la recherche. Et Hummingbird vient donc parfaitement compléter ce dispositif.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Un commentaire

Grégory

Le 27 novembre 2013 à 8 h 01 min

Moi je mets l’accent sur l’intelligence artificielle de google qui devient trop puissante et risque d’anéantir le travail de ceux qui bossent sur internet.
Colibri comprend le sens caché de nos textes et bientôt les résultats seront recrachés sur google directement, en squizzant les pages web initiales.
Ca fout la frousse..
( http://desgeeksetdeslettres.com/seo/colibri-et-la-marche-en-avant-intelligence-artificielle )

Répondre

Laisser un commentaire