Auto Net Le blog des professionnels de l'Automobile sur Internet

CES 2016, le salon de l’automobile connectée (1).

Par Eric Saint-Frison | Le jeudi 28 janvier 2016

En 2016, le CES fait la part belle à l’automobile.

49 ans après sa création, le CES (Consumer Electronic Show) est devenu le centre de l’attention des media du monde entier chaque début d’année.

De plus en plus Consumer Technology Show pour se rendre plus accessible, le CES est un lieu incontournable pour démontrer son savoir faire en matière de communication moderne.

CES 2016 Salon de l'auto connectée

La voiture devient « intelligente »

Le CES 2016 a de plus confirmé que l’automobile était entrée dans un nouvel univers. Celui de la voiture intelligente. Par comparaison aux Smartphones, les voitures jusqu’à maintenant faisaient plutôt partie des objets peu intelligents : « Smartphones et Dumbcars ». Ou téléphone malin et voiture stupide.

En l’espace de 2 à 3 ans, le retard a été comblé et nous sommes maintenant dans un environnement se situant à l’opposé de . Les voitures, via ces mêmes Smartphones ou via des dispositifs autonomes parlent au monde extérieur, de la maison au parking public et elles seront dans peu de temps capables de faire beaucoup plus.

Je traiterai ls informations recueillies lors de ma visite de ce CES dans des posts différents, les sujets sont à la fois très nombreux et très différents : IOT, voiture autonome, impression 3D et automobile, réalité virtuelle, images 360°, …

IOT, Internet Of Things, (Internet des objets)

Impossible dans les allées du CES de Las Vegas cette année d’échapper à un acronyme qui est déjà entré dans notre quotidien: IOT pour Internet of Things ou l’Internet des objets. Ce monde dans lequel tous les objets de notre quotidien, connectés au web via les possibilités infinies du fameux Cloud, seront interconnectés et nous aideront (ou pas …) à mieux gérer nos vies.

CES 2016 et IOT

A-t-on besoin ou envie que sa perceuse soit connectée au Cloud pour stocker des données de bricolage, que son réfrigérateur évalue ses besoins d’achats alimentaires, que sa balance dise ce que nous devons manger ou que notre ceinture mesure notre alimentation ? Sans doute non, mais ce qui est certain c’est que nous ne pouvons plus échapper à la frénésie de de l’IOT et que cette connectivité permet désormais à la voiture et son (sa) conducteur (trice) de rentrer en communication avec son environnement, et la maison en fait partie.

Connexion voiture / maison.

Chez Ford, le partenariat annoncé par Mark Fields le nouveau CEO avec Amazon pour faire communiquer le système Ford Sync avec celui d’Amazon Echo, qui permet de piloter certains objects / fonctionnalités de la maison est sans doute la meilleure démonstration des nouvelles inter-activités et potentialités de l’auto « intelligente ».

Commander sa porte de garage, l’ouverture des volets, l’éclairage, le chauffage et pourquoi pas la machine à café à distance sera une réalité très bientôt via « Alexa » l’assistante virtuelle. En a-t-on besoin ? Non.  Mais comme pour les allumages de phares ou les essuies glaces automatiques qui ont été imposés et généralisés ces fonctionnalités seront un standard des équipements de base des voitures dans peu de temps.

Chez VW, c’est le concept Budd-e qui met en avant ces nouvelles interactions entre automobile et domotique. budd-e

Répondre au livreur, au postier qui sonne à la porte sans être présent, ouvrir sa porte à distance, ce sera possible via les inter-actions entre les objets.

budd-e door bird

Les grands acteurs de l’informatique deviennent de vrais partenaires de l’industrie automobile.

Parmi les éléments les plus visibles et qui m’ont le plus surpris à Las Vegas pendant ce CES c’est la très forte présence d’acteurs de l’électronique / informatique connus pour leurs développements dans de nombreux domaines externes à notre industrie et qui ont « envahis » l’espace de la voiture.

Pour ne citer qu’eux : Intel (processeurs) avec RealSense, NVidia (cartes graphiques), Qalcomm (telecom).

En voici quelques illustrations :

L’arrivée de technologies de reconnaissance biométriques et d’interaction sans contact physique avec les objets. De la science fiction il y a peu avec par exemple Minority Report, du concret aujourd’hui. Grâce à des technologies comme RealSense de Intel, interagir avec sa voiture pour ouvrir les portières, régler le siège, les rétroviseurs, etc. est désormais possible.

Les composants communication mobiles de Qalcomm dans nos voitures : Snapdragon, déjà installé dans des véhicules.

A suivre …


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Un commentaire

Laisser un commentaire