Auto Net Le blog des professionnels de l'Automobile sur Internet

Bosch se digitalise

Par Eric Saint-Frison | Le mercredi 12 février 2014

 

Le 11 février dernier, Bosch organisait une conférence de presse pour présenter une nouvelle orientation stratégique :

Ayant validé que l’activité de la rechange Automobile se digitalisait rapidement, l’équipementier a réuni à Paris des relais d’information du monde web pour annoncer cette évolution lourde. Nous étions présents et partageons ces éléments d’information avec vous.

Voir une marque plutôt conventionnelle et conservatrice comme Bosch prendre le virage du digital à travers la mise en place d’une véritable stratégie d’utilisation des réseaux sociaux est très significatif de l’évolution des outils marketing utilisés par les grosses structures en général, et par le monde automobile en particulier.

Selon l’équipementier, les techniques d’utilisation du Social Media représentent un véritable levier marketing pour gagner en visibilité.

Lors de la présentation de cette stratégie, qui peut être considérée comme innovante dans la sphère des équipementiers automobiles plutôt frileux et réservés en ce qui concerne le marketing moderne, cette démarche BtoC est apparue comme plutôt originale.

Bosch souhaite ainsi entrer dans une nouvelle ère de communication avec ses clients finaux en étant non seulement à leur écoute, mais également en leur proposant des services utiles et pratiques qui leur simplifieront la vie. Pour ce faire, Bosch joue la carte de la proximité en s’appuyant sur un nouveau site web (www.bosch-auto.fr) et un programme social media collaboratif via Facebook, YouTube et Twitter

En regardant les études  2013 du GIPA, cabinet spécialisé dans les études dédiées au monde de la réparation automobile, ou celles de Google sur les mêmes sujets, on s’aperçoit que les automobilistes ont sensiblement accrus leur fréquence d’utilisation des outils digitaux  pour tout ce qui relève de l’entretien et de la maintenance de leur véhicule.

Et peut être plus important encore, que les réseaux sociaux sont devenus un vecteur clé d’information pour ces mêmes consommateurs d’automobiles : Facebook, Google +, Twitter, Youtube sont devenus des composantes de la recherche d’information, de prix, de techniques :

L’étude GIPA utilisée par Bosch détaille certains chiffres très parlants :

Et plus précisément :

 

Bosch décide de se doter des moyens de parler à ces automobilistes connectés et adeptes des réseaux sociaux.

Comment ? Via 3 composantes :

Tout d’abord via une proposition de génération de contenus de la marque : Le « Content marketing » ou en français le  contenu de marque, dont la diffusion s’adapte en fonction des cibles et des plateformes, offre des informations accessibles en lien avec l’univers automobile. Il s’agit de proposer des sujets variés, génériques et ludiques qui peuvent aussi bien intéresser les passionnés d’automobile que les mères de famille ou même les personnes ne possédant pas de voiture (prescription) : les fiches pratiques , les conseils et vidéos sur les produits les promotions , la géo localisation (trouver le Bosch Car Service ou le garage partenaire le plus proche) et enfin des jeux-concours et mini quizz pour le côté ludique.

Une page Facebook au centre du dispositif : Et un nouvel acteur. Karl, personnage virtuel en charge du dialogue avec la communauté qui sera crée. Je vous avoue un certain doute, pour ne pas dire plus quant à l’utilisation d’une solution marketing (l’avatar) largement passée de mode. Pas sur que Karl soit le bon levier pour communiquer d’une manière moderne. C’est peut être un détail, l’avenir le dira.

img-05

Enfin un réseau de partenaires, pour lesquels des offres favorisant le trafic réel généré par Internet, le « web to store » seront réalisées.

Ces partenaires seront géo localisés sur les outils de Bosch, c’est la moindre des choses,  mais plus intéressant, l’équipementier offrira sur le web des promotions spécifiques, des animations et des jeux qui seront disponibles dans ces réseaux. Bien vu ! Cette solution est parfaitement en cohérence avec les attentes des utilisateurs des réseaux sociaux qui revendiquent en échange de leur engagement des démonstrations de la reconnaissance des marques.

Cette stratégie est résumée dans l’infographie ci dessous, dont les chiffres actuels sont très modestes (voir très bas) mais qui démontre que les indicateurs clés des outils utilisés sont considérés par Bosch et qu’ils sont intégrés dans les paramètres de mesure des succès attendus.  :

BOSCH_Infographie_SocialMedia

Pour conclure, voir un industriel aussi essentiel du paysage automobile que Bosch, une structure historiquement peu orientée vers la communication B2C, s’engager dans une stratégie de marketing des réseaux sociaux est très significatif des tendances consuméristes et donc marketing actuelles.

Le territoire des PR et des services après-vente est toujours relativement disponible sur le web, comme nous l’avons beaucoup exprimé ici, et cette initiative (positive) d’une grande marque démontre qu’il reste peu de temps au constructeurs et à leurs réseaux pour tenter de préserver le territoire des services automobiles.

 


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Laisser un commentaire