Automodeal.fr : le « Groupon » de la voiture ? De qui se moque-t-on ?

Par Eric Saint-Frison | Le mercredi 25 mai 2011

automodeal

interessant

Nouveau et franchement pas séduisant !

Lancement  hier d’un site qui se veut l’équivalent de Groupon (le site d’achats groupés) pour, soit disant, offrir aux consommateurs des économies substantielles sur leurs dépenses de voitures.

Je cite la vidéo de lancement (présentant un possesseur de mercedes G55 AMG (!)) :

Economisez sur TOUS les services automobiles A PARTIR de  MOINS 50% ! Rien de moins que 50% minimum, sur tout … De quoi faire de la grande distribution déjà sur le marché des produits et pièces auto des points de vente élitistes réservés à une clientèle privilégiée.

Le lancement se fait via une bonne campagne de RP et de relais sur les blogs et forums auto en tous genres.

Résultat, vous pouvez lire ce genre de commentaire sur un portail comme Caradisiac (article in extenso, style compris …) :

Depuis quelques temps, et parce que tout le monde en a marre de raquer, on voit fleurir sur la toile de nombreux sites d’achats groupés. Nous concernant, il faudra être sur le pont le 23 Mai prochain. Et pourquoi me direz-vous !? Et bien parce quuuuueeeeeeeee……………
Automodeal.fr… pour le moment, cela ne vous parle pas plus que ça et pourtant il faudra se garder cette nouvelle adresse bien au chaud dans vos favoris. Automodeal.fr est le premier site d’achats groupés consacré à l’univers de l’automobile. Comme tous les sites de ce genre, les ristournes proposées sont alléchantes et leur validité très courte. A titre d’exemple, il vous sera prochainement possible d’obtenir de 50% à 80% de réduction durant 24 heures seulement sur du carburant, votre contrôle technique, votre assurance, une auto-école, un stage de conduite sur circuit, des pneus, une séance de lavage, la révision, un stage de récupération de points ou un GPS et bientôt des automobiles…
Automodeal.fr nous présente quelques exemples bien concrets de deals :

Et là je vous avoue rester sans voix. Comment un commentateur du monde auto, ayant réalisé une analyse concrète et un tant soit peu de connaissance de ce métier peut il considérer que la location d’une Ferrari à 99€ (sans aucune mention des conditions de l’offre) ou une quelconque des offres référencées dans le papier peut avoir un intérêt concret pour un automobiliste ?

Qui oserait soutenir que ce site, qui n’est pas et de loin une innovation, pourrait apporter au « mass market » auto français un avantage materiel vérifiable ?

Et la DGCCRF, que pense-t-elle de la publicité telle que je l’ai reprise dans l’introduction ? Je serais curieux de lire un compte rendu d’inspecteur de cette institution qui chasse les publicités mensongères et les abus de langage commerciaux …

Du carburant, des services à 50% de remise ? Pour combien de clients ? Dans quelles conditions pour le consommateur ?

Donc la finalité de ce site n’est pas l’intérêt du consommateur. C’est plus vraisemblablement celui de son fondateur qui espère de manière presque évidente générer du trafic facile, donc commercialiser à terme son outil pour y vendre de la pub. Rien d’autre.

Il faut arrêter de prendre les internautes et les automobilistes pour des « gogos », et ce site est tellement une caricature de ce que Internet peut produire d’utile, de fonctionnel et d’efficace que je souhaite qu’il rejoigne très rapidement le cimetière très fréquenté des fausses bonnes idées et qu’il arrête de suggérer que tout peut se négocier avec des taux de remises « obscènes ».

Désolé pour ses fondateurs qui n’ont de l’auto et de sa réalité économique qu’une idée très floue voir déformée. Il y a une multitude de bonnes idées et d’initiatives constructives. Et celle-ci n’en fait pas partie.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Pierre A.

Le 30 mai 2011 à 9 h 42 min

Il ne précisent jamais la durée de validité de l’offre, ni les nombres mini/maxi de demandes pour que le DEAL soit validé. La DGCCRF pourrait les obliger à fournir ces informations. Lorsqu’ils auront un flux important, ça pourra être un support de publicité pas plus cher qu’une annonce dans un gratuit; à l’efficacité comparable à celle d’une pubb institutionnelle, seulement pour la notoriété. Le web 0.0 en quelque sorte !

Répondre

tania

Le 29 juillet 2013 à 18 h 09 min

Ils ne répondent même pas à leur téléphone!
je suis d accord avec cet article

Répondre

Laisser un commentaire