Automobile et réseaux sociaux.

Par Eric Saint-Frison | Le lundi 19 décembre 2011

L’agence de RP Text 100 qui étudie en particulier les comportements des consommateurs en matière de réseaux sociaux a publié il y a quelques jours une étude fort intéressante (réalisée en collaboration avec la société d’étude Statsit), concernant le « bruit » généré par les marques automobiles sur les réseaux sociaux pendant 3 grands salons automobiles de 2011 : Frankfort, Genève et Détroit.

A noter, l’étude a été faite pour des anglo-saxons, donc seuls les discussions en anglais ont été comptabilisées et étudiées. Cela a donc un impact réel sur les marques françaises qui sont invisibles sur les radars internationaux. Leçons à en tirer sans doute pour les groupes PSA et Renault …

L’analyse des 2 agences est résumée dans les lignes qui suivent :

Plus de 217,000 conversations sur les réseaux sociaux ont été étudiées sur plus de 170 millions de pages Internet !

Voici quelques captures de la présentation de Text 100 que vous pouvez trouver sur ce lien.

Le nombre de conversations est dominé par le salon de Genève : 90 606.

La plateforme dominante est Twitter, ce qui est logique lorsque les journalistes ont a envoyer dans l’urgence des messages en direct des salons. La faiblesse de Facebook est à analyser avec le même prisme, c’est à dire en prenant en compte le fait que les particuliers, s’ils commentent une marque le feront dans le temps, peu sur un événement de courte durée.

 

Les marques ayant dominées le buzz par salon. Un grand vainqueur BMW et une tendance générale, les marques premium s’en sortent le mieux. Chez les généralistes, Ford est leader et VW tire fort bien son épingle du jeux.

En conclusion, cette étude démontre une fois de plus que le potentiel d’utilisation des media interactifs est sans limite au moment où les autres baissent ou s’effondrent les uns après les autres. Les marques allemandes ont aussi prouvées que la bonne stratégie consistait à intégrer en amont les outils sociaux dans une stratégie de communication moderne. Chose qui ne semble pas être le cas pour les français.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Laisser un commentaire