Après-vente : De plus en plus Online

Par Eric Saint-Frison | Le lundi 12 décembre 2011

Oscaro a été élu le 20/11 dernier « Site de l’année 2011 »  par un jury mixte (professionnels et utilisateurs).

Même si ce titre n’est pas très significatif (aucune communication réelle de la base des « électeurs » et donc de sa représentativité), il confirme malgré tout que l’intérêt du public pour les sites après-vente, pièces et accessoires ne cesse de grandir.

Comme nous vous le présentions après la présentation par Google de sa dernière étude (Ipsos) sur les développements récents des attentes clients en ce domaine (article Auto-net.fr), la grande tendance de cette fin 2011 est à côté des évolutions SoLoMo (Social, Local, Mobile),  la croissance non-stop des demandes clients dans les domaines liés à la vie de leurs véhicules.

Je me suis livré à un survol des sites concurrents de Oscaro.com et je pense qu’effectivement ce dernier a su trouver le bon équilibre, la bonne présentation et les bonnes offres, s’affichant ainsi comme le leader dans un domaine où il était encore inconnu il y a un peu plus de 10 ans.

Jetez un oeil sur les captures d’écrans ci dessous, je les ai classées par ordre décroissant d’importance. Vous pourrez je pense visualiser facilement ce qui peut participer au succès d’un site SAV.

Ce classement a été réalisé sur la base des chiffres d’Alexa, le site américain qui permet de comparer les performances relatives des sites entre eux, en termes de quantité (nombre de visites) et de qualité (pages vues). C’est la combinaison de ces 2 facteurs qui est la base du classement.

Ces chiffres sont les suivants :

Oscaro : 567 éme site français, toutes catégories confondues.

Norauto : 1460 ème

AD : 2400 ème.

Piècesvoiture.com : 4800 ème

Par comparaison et pour vous permettre une meilleure compréhension, les sites des grandes marques automobiles ou des leaders du web auto font les performances suivantes :

Renault.fr est 972 ème site en France, Peugeot.fr 2172 ème, Citroen 1319 ème et VW.fr, 1399 ème.

La Centrale qui ne fait pas que de la voiture occupe une très flatteuse 161 ème place et Caradisiac occupe la 366 ème. A l’inverse un Autoreflex est anormalement bas, à la 1424 ème alors que Auto-Selection arrive à la 1256 ème et l’Argus leader historique de la presse auto 1058 ème.

Ceci démontre que les sites SAV sont très attirants et que les « colosses » automobiles ne sont pas très performants face à des supposées plus petites machines. De la même manière, des machines Internet ayant moyens et souvent talent, n’arrivent que difficilement au niveau de ces sites après-vente.

C’est la confirmation que dans le domaine du web la puissance de feu n’est pas la seule qui compte, le talent, le professionalisme et le savoir faire sont au moins aussi essentiels au succès d’une bonne stratégie web et de la construction, par des professionnels des bons outils.

A tout seigneur tout honneur : Oscaro. Clair, lumineux, simple et avec des informations accessibles de suite. Un gage de compréhension, de facilité d’utilisation et donc de réussite. Pas d’ambiguité, vous savez ce que vous cherchez et vous le trouvez de suite. Je vous invite d’ailleurs à accéder aux avis sur Oscaro, visibles et accessibles depuis le coeur de la page d’accueil et vous constaterez que la réputation du site se construit via le forum où les clients s’expriment.

Le N°2 en trafic : Norauto. Bien fait aussi. mais peut-être un peu confus. Trop d’offres, pas toujours cohérentes les unes avec les autres. Des grues d’atelier, des vélos pliants et des caisses à outils au milieu des pneus, des auto-radios et des avertisseurs de radar. Nous sommes dans une grande surface, c’est vrai, donc tout peut s’y trouver. Trop ? Sans doute.

AD. Une vraie déception. On aurait pu attendre quelque chose de plus réussi de la part d’un acteur historique du marché des pièces et accessoires hors réseaux de marques. Le site est plutôt joli, mais la navigation depuis la requête sur le moteur de recherche et les étapes de navigation pour arriver à la pièce ou au service recherché sont trop importantes. Le gage de succès réside aussi dans la vitesse avec laquelle le visiteur atteint le but de sa recherche. Et là, pas de miracle sur le site AD.

Et pour finir, le 4 ème, Piècesvoiture.com. Bien structuré et offrant un accès très proche de celui d’Oscaro. Une recherche au choix par marque/modèle/moteur ou par N° de chassis. Comme Oscaro encore une fois … Un site qui n’a que 2 ans 1/2 et qui pourtant pointe déjà son nez dans le peloton des gros sites SAV. A suivre.

Je m’arrêterai là, mais je vous invite à surfer vers des sites comme Midas, Feu-Vert, Speedy et autres Popgom. Vous y verrez un panorama pour le moins menaçant pour vos ateliers et vos ventes de pièces et accessoires.

Comme au début des années 2000, lorsque le web s’est imposé comme le canal indispensable et incontournable de la diffusion des annonces VO et de la recherche VN, et que les réseaux de distribution et les constructeurs sont passés à côté du sujet, il est VITAL pour votre business que les réparateurs agréés récupèrent très vite la main sur le marché de la pièce, de l’accessoire et du service après vente en ligne.

Face à cette masse de sites qui viennent chasser sur les terres de la réparation automobile traditionnelle, qui menacent vos fragiles équations de business, quelle réponse avoir ? Sans aucun doute, une stratégie de présence sur les requêtes Internet liées aux produits et services essentiels à vos profits. Cela signifie qu’il faut que vos sites soient adaptés à ce marché.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Opisto

Le 11 février 2013 à 11 h 18 min

Bonjour,
une jeune entreprise prometteuse dans ce secteur – opisto.fr

Répondre

Laisser un commentaire