Apple Car, iCar, iMove, c’est pour bientôt ?

Par Eric Saint-Frison | Le lundi 24 avril 2017

Serions nous arrivé à la fin du suspense sur l’Apple Car ?

Le 17 avril dernier, la DMV (Department of Motor vehicle), l’organisme californien octroyant les autorisations d’essais de véhicules autonomes a délivré un nouveau permis à Apple !

Liste de la DMV

Liste des entreprises (automobiles ou non) autorisées à tester des voitures autonomes sur les routes californiennes

Sur cette liste, en dehors de Apple en dernière position (date d’inscription chronologique oblige) quelques éléments intéressants :

Des constructeurs traditionnels bien entendu comme Mercedes, Ford, Honda parmi de nombreux autres.

De nouveaux constructeurs comme Tesla ou Faraday Future.

Des équipementiers historiques du monde auto comme Delphi, Bosch ou Valeo.

De « nouveaux » équipementiers que l’on a vu émerger ces deux dernières années au CES auprès des constructeurs. Nvidia est l’un des éléments les plus visibles.

Mais également des acteurs majeurs du digital avec quelques « monstres » comme Google, Baidu.

Et un certain nombre d’acteurs « perturbateurs » comme Uber au travers de sa structure UATC (Uber Advanced Technolgy Center).

Le dernier arrivé était attendu depuis longtemps dans l’univers auto et nous avons parlé encore récemment dans nos articles de l’iCar, de l’iMove ou du projet Titan. Mais il a mis du temps à venir …

Apple Car ou iCar ?

Projet Titan de Apple

Il semble que nous nous approchions de la révélation d’un concept, d’Apple Car ou de logiciel de navigation autonome.

Certes Apple pour s’inscrire dans ce programme de validation a choisi, comme Google en son temps, la marque Lexus pour tester ses véhicules (ou équipements) autonomes, et nous ne verrons donc pas prochainement une voiture Apple Car (ou autre) avec un logo en forme de pomme sur les routes, mais rien n’empêche la marque de Cupertino de tester avec des Lexus d’un côté et de développer un concept plus ambitieux (et secret) de l’autre.

Google Cars Lexus

Ce qui est certain, c’est que la Silicon Valley et les géants du web ont entamé une course technologique avec les constructeurs automobiles, arbitrés d’une certaine façon par les équipementiers (historiques ou non). Cette course où le savoir-faire informatique est plus important que celui de l’industrie mécanique est pleine de difficultés qui restent à lever.

Les acteurs s’y intéressant sont de plus en plus nombreux et viennent d’horizons très différents.

L’arrivée (à confirmer) de l’Apple Car serait un signal très fort sur la proximité de ces changements.

 

 


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Un commentaire

Laisser un commentaire