2009 / 2010 : Le déplacement du centre de gravité automobile

Par Eric Saint-Frison | Le mardi 16 mars 2010

L’année passée et celle qui s’ouvre resteront dans l’histoire automobile comme celles ou le centre de gravité du marché automobile mondial aura basculé des USA et de l’Europe Occidentale vers l’Asie et plus particulièrement vers le tandem Chine / Inde.

Trafic à Pékin

En 2009 le marché chinois a progressé de près de 50% et en 2010 le Chine deviendra le 1er marché mondial.


Même si son potentiel à très court terme est beaucoup plus faible, l’Inde connaît une accélération de ses ventes continue et dans des proportions impressionnantes.
L’Inde est d’ailleurs avec la Chine l’un des rares pays dans le monde qui a connu un accroissement de la demande de voitures pendant la récession mondiale, grâce à une reprise économique rapide et à l’augmentation du pouvoir d’achat de la population.

Dans le reste du monde, la plupart des observateurs estiment que le plus dur de la crise est passé, à part en Europe, où les ventes devraient encore diminuer en 2010, en raison de la fin ou de la baisse des aides gouvernementales.
Rien qu’en Allemagne, un recul des immatriculations de 25 % est quasiment certain.
En France, une baisse de 10% semble conservatrice.
Aux Etats-Unis la reprise devrait être lente mais bien réelle, et le Japon donne des signes d’amélioration très modestes.
La Russie semble avoir touché le fond et pourrait repartir l’an prochain mais son influence sur les équilibres automobiles mondiaux est faible.
Les chercheurs de l’institut allemand CAR tablent sur un marché mondial de 54,7 millions de véhicules en 2010, contre les 52,4 millions escomptés cette année.
Cette augmentation étant principalement le fruit des dynamiques marchés chinois et indiens.

usine Tata

Cela signifie que les volumes basculant vers les marchés orientaux, la production et le développement des voitures devraient suivre d’une façon ou d’une autre pour se rapprocher des lieux de consommation.

On peut facilement imaginer que les chinois et les indiens (comme les japonais et les coréens avant eux) voudront une part prépondérante du gâteau alléchant de l’industrie automobile. Ils n’ont d’ailleurs pas attendu, en rachetant marques et symboles de l’industrie occidentale :
Les Jaguar, Land Rover et autres Volvo sont là pour le prouver.

Il est donc réel maintenant que le centre de gravité automobile qui se situait depuis des décennies entre USA et l’Europe va se déplacer à l’est et que ce mouvement est irrémédiable.
Il faudra donc nous habituer à considérer les marchés asiatiques comme référents et imaginer que l’influence de ces marchés sur le futur de l’automobile sera majeure.

Dur à avaler pour certains, mais inéluctable.


Eric Saint-Frison

Eric a créé l'Agence Digital Dealer rachetée en 2014 par le groupe Argus. Une expérience de 30 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne pour le marketing, Internet... sans oublier l'Automobile !


Laisser un commentaire